RTL Group a mandaté la banque d'affaires JP Morgan pour étudier une cession de ses opérations en Belgique, rapporte nos confrères de L'Echo. Celles-ci comprennent trois chaînes de télévision (RTL-TVI, Club RTL, Plug RTL), trois stations de radio (Bel RTL, Contact et la numérique Mint), la plate-forme vidéo RTL Play et la régie publicitaire IP. Interrogé sur le processus, RTL Belgique n'a pas souhaité faire de commentaires. La nouvelle n'est cependant pas vraiment surprenante, d'après le quotidien économique, qui affirme avoir eu cette information de diverses sources.

La Belgique aurait été proposée initialement en package avec M6, que RTL Group a confirmé vouloir céder lors de la présentation de ses résultats annuels. D'aucuns estiment qu'au vu des liens qui unissent le groupe M6 à RTL Belgique (via les programmes M6 diffusés sur les chaînes de RTL, comme "L'Amour est dans le Pré", "Top Chef", "Mariés au premier regard", etc.), une vente groupée était un scénario envisageable.

Mais les deux dossiers ont depuis été scindés, ajoute le journal. "Soit il n'y avait pas assez d'intérêt pour le volet belge chez les candidats au rachat de M6, soit RTL pense qu'une vente séparée pourrait lui rapporter plus", d'après un observateur.

Delusinne:"Ce n'est à ce stade que spéculations"

Les informations publiées ce mercredi par L'Echo selon lesquelles RTL Group envisagerait de céder ses activités belges ne sont "à ce stade que spéculations", a souligné le CEO de RTL Belgium, Philippe Delusinne, dans une communication aux collaborateurs de RTL Belgium. Selon L'Echo, RTL Group a mandaté la banque d'affaires JP Morgan pour étudier une cession de ses opérations en Belgique. Celles-ci comprennent trois chaînes de télévision (RTL-TVI, Club RTL, Plug RTL), trois stations de radio (Bel RTL, Contact et la numérique Mint), la plate-forme vidéo RTL Play et la régie publicitaire IP.

M. Delusinne n'a pas souhaité faire de commentaires mercredi mais dans une lettre adressée aux collaborateurs de RTLBelgium, il souligne que ces informations de presse ne sont à ce stade que spéculations.

Le CEO de RTL Belgium revient, dans sa communication, sur la position adoptée depuis plusieurs mois par RTL Group et son CEO, Thomas Rabe: "Face à l'évolution de l'industrie audiovisuelle dans le monde, le groupe RTL, dans les différents marchés dans lesquels il est présent, investiguera les possibilités de consolidation de ses activités, qui peuvent se présenter sous différentes formes."

M. Delusinne rappelle au passage à ses collaborateurs les "remarquables" résultats - ebitda de 16 millions d'euros - engrangés en 2020 par RTL Belgium, malgré le contexte difficile dû à la pandémie, et demande au personnel "de ne pas alimenter les spéculations."

Le groupe de médias RTL avait annoncé début décembre 2020 le rachat de la participation des actionnaires minoritaires belges de RTL Belgium. RTL Group possédait jusqu'alors 66% des activités télévisions de RTL en Belgique, les 34% restants étant aux mains d'actionnaires belges, depuis 1985, par le truchement d'Audiopresse SA, une société commune aux groupes médias Rossel, IPM et Mediahuis. Le rachat, dont le montant n'avait pas été communiqué, s'est fait en cash et en actions de RTL Group. Depuis le 28 décembre, le groupe basé à Luxembourg possède donc 100% du capital de sa filiale belge.