Divers Pour Denis Gérardy, gestionnaire du Cirque royal, la satisfaction est de mise pour cette première saison qui s’achève.

On ne reviendra pas sur les péripéties qui ont conduit la Ville de Bruxelles, propriétaire du Cirque royal, à en assurer seule la gestion après avoir rompu le bail de la Communauté française.

Plus d’un an de travaux et la célèbre salle de la rue de l’Enseignement rouvrait fin septembre 2018 pour quelques journées privées avant une première grande date au lendemain des élections communales d’octobre 2018, à l’occasion du concert de Bernard Lavilliers.

Ancien responsable du Brussels Summer Festival, du Palais 12 et de la Madeleine, Denis Gerardy fut choisi comme gestionnaire de la salle avec, pour mission pour cette première saison, de la faire revivre en tablant sur 65 dates d’occupation, d’octobre 2018 à fin juin 2019. Le 28 mai dernier, c’est avec un grand sourire qu’il nous accueillait : "D’ici fin juin, nous aurons eu (...)