"C'est une catastrophe pour les grandes salles", a regretté Françoise Havelange, coordinatrice de la fédération, qui annonce une réunion de crise ce midi. Dès ce vendredi, les événements à l'intérieur seront dorénavant limités à 40 personnes. Là où il y a des protocoles, il existe cependant une possibilité d'accueillir un public de 200 personnes.

"Nous accueillons cette décision avec une profonde déception car la jauge est maintenant placée à 200 personnes sans exception", souligne Françoise Havelange. Jusqu'à présent, les bourgmestres pouvaient octroyer des dérogations aux salles de spectacles en vue d'accueillir davantage de public, dans le respect de mesures strictes et après consultation d'un virologue, rappelle la coordinatrice de la FEAS.

Cette nouvelle décision est une "catastrophe pour les grandes salles qui vont devoir procéder à des annulations auprès de certains spectateurs. Il y a aussi un soucis de timing puisqu'on parle d'application immédiate des mesures", précise Françoise Havelange, qui pointe également un problème de viabilité des grandes salles dans ces circonstances.