"Certains lobbies n’hésitent pas à utiliser des influenceurs, des youtubeurs pour faire passer leur message auprès des plus jeunes, dénonce ainsi Hugo Clément sur son compte Instagram. Par exemple, pour défendre l’usage de pesticides, de produits phytosanitaires." Et le célèbre journaliste engagé, défenseur de la nature, pointe alors du doigt le youtubeur français Johan Papz qui "présente un reportage pour aider les agriculteurs mais qui, en fait, est une publicité pour défendre le Bonalan, un herbicide potentiellement toxique (et qui pourrait être bientôt interdit)".

Une agence belge dans son collimateur

L’ancien reporter de Yann Barthès détaille alors toute son enquête dans sa story Instagram intitulée "Propagande." Il révèle que ce reportage est en fait un partenariat rémunéré par la société belge spécialisée dans le monde de l’influence, The Louise Company, fondée par une ex-animatrice de RTL-TVi Charlotte Baut. Une entreprise qui réalise notamment la communication d’une association de défense des intérêts agricoles appelée Interfel (et qui comprend notamment Légumes de France). Hugo Clément s’interroge alors ensuite sur l’animateur de Radio Contact, auteur d’une vidéo similaire sur son Instagram. "On retrouve le même type de vidéo promotionnelle pour les pesticides côté belge avec l’animateur David Antoine, écrit-il en story. Fait par la même agence ?" Contacté par nos soins, le présentateur de RTL-TVi n’a pas répondu à notre appel.