Une plateforme donne des conférences passionnantes en ligne pour contrer l’isolement.

Une multitude de conférences sur tous vos sujets de prédilection depuis votre fauteuil, ça donne envie ! Et c’est possible grâce à l’Université virtuelle du temps disponible, une plateforme qui rassemble chaque jour sur des sujets très divers tous les curieux de culture au sens large, de sciences, d’art contemporain, de musique, d’histoire, de géographie, etc. en leur donnant des rendez-vous pour des conférences en live.

C’est une Française, Edith Moigne, qui a décidé de monter ce site pour "favoriser le partage des connaissances, l’enrichissement intellectuel et la lutte contre l’isolement ".

Pour ceux qui sont dans des maisons de retraite ou qui ne peuvent pas sortir de chez eux ou bouger, et les curieux de tout bord, c’est une aubaine ! Car au-delà de la diversité des confs, Edith Moigne voulait absolument développer la convivialité pour offrir des rendez-vous pas désincarnés : les conférences ont donc lieu en direct, chacun peut décider d’y participer via webcam (ou pas) et d’interagir par écrit en envoyant on line ses questions à l’intervenant.

Une belle façon de créer du lien entre les personnes qui chacune ont leurs thèmes de prédilection et qui se retrouvent finalement aux mêmes conférences. "Cela fait deux ans que j’ai découvert l’UVTD, je suis un passionné de tout ce qui est opéra, littérature, espace. Grâce aux conférences, j’apprends beaucoup. Ce que j’aime, c’est le fait de se retrouver tous à un moment donné devant nos écrans, c’est moins impersonnel que de faire des recherches soi-même et de ne pas savoir très bien sur quoi on tombe ", explique Bernard, un habitué de 74 ans. "Les conférenciers sont vraiment calés sans pour autant parler de manière académique, c’est vivant, avec des extraits de musique, de texte, de vidéos."

En plus de ces visioconférences en live qu’un calendrier reprend, une médiathèque permet d’avoir accès à l’ensemble du contenu de l’UVTD quand on le souhaite. Pour devenir membre de l’UVTD, une participation de 44 €/an est demandée. Une somme modique pour pouvoir s’adresser au plus grand nombre. Car les actifs, les étudiants et tous les curieux sont aussi les bienvenus, insiste la fondatrice.

La plateforme s’ouvrira bientôt à des conférenciers et des expos en Belgique.

© D.R.