Interrogé par Belga, l'administrateur général de Rossel, Bernard Marchant, n'a pas confirmé l'information, mais précisé qu'un communiqué devrait suivre dans le courant de la journée. DPG ne pouvait, de son côté, faire aucun commentaire à ce sujet.

Selon les quotidiens économiques, c'est bien l'offre conjointe présentée par le groupe Rossel, éditeur notamment du Soir et de Sudpresse, et par le groupe flamand DPG Media (VTM, Het Laatste Nieuws, QMusic, Humo, Dag Allemaal?) qui a été retenue par RTL Group.

Le tandem s'empare donc de trois chaînes de télévision (RTL-TVi, Club RTL et Plug RTL) de deux radios (Bel RTL et Radio Contact), d'une web radio (Mint), du service de streaming RTL Play, du site RTLInfo.be et de la régie publicitaire IP.

Le montant tournerait autour des 250 millions d'euros, précisent De Tijd et l'Echo.

Alors qu'initialement une dizaine de candidats s'étaient montré intéressés, deux autres acteurs étaient dans le sprint final : le groupe IPM, éditeur de La Libre, de La DH et L'Avenir, associé à des fonds d'investissement, et le grec Antenna.