Divers

Même si elle ne frappe pas toutes sur le même clou, la Belgique regorge de nouveaux talents féminins de l’humour.

Véronique Gallo, Manon Lepomme, Laura Laune et, aujourd’hui Florence Mendez. Cette Bruxelloise du débute de la trentaine n’y va pas de main morte. Sans être trash, elle est cash.

Après avoir fait les premières parties de Laurence Bibot et Guillermo Guiz, cette prof (tiens comme Manon Lepomme) de néerlandais et anglais s’est lancée solo. Elle puise dans sa vie pro et perso des sujets de moqueries, de vacheries et taille des costards à ses élèves, à ses ex, à sa vie de maman, à tout ce qui passe avec un air de ne pas y toucher mais cela n’en est que plus cinglant. Ses chroniques au vitriol ont déjà fait grincer des dents en presse écrite et en radio.

Petit bout de femme tout en verbe et en œillades, Florence Mendes tient son public où de temps à autre, délicieux moment, elle sait qu’elle flirte avec les limites de la bienséance. Et c’est tant mieux.

Florence Mendez

son one woman show Délicate au Kings of Comedy of Bruxelles les 19/2, 19/3 et 16/4

Infos et réserv. : kingsofcomedy.be