Divers Forte de son succès depuis son lancement, l’exposition Generation 80 Experience prolonge jusqu’au 1er septembre.

Depuis le 22 septembre 2018, l’exposition Generation 80 Experience a pris ses quartiers dans la prestigieuse gare de Liège-Guillemins signée Santiago Calatrava. Une belle exposition réalisée par Europa 50 qui invite le visiteur à revivre les "Eighties" avec ses avancées technologiques, son actualité particulière (guerre froide, Tchernobyl…), ses humoristes décalés (Tatayet, Coluche, etc.), ses chanteurs à succès (Frédéric François, Polnareff, Gainsbourg, Madonna…), ses films cultes (Indiana Jones, Star Wars, La Boum…). La visite l’emmène également au cœur du neuvième art de cette décennie. Une période qui marque un réel tournant, durant laquelle "la BD belge perd le monopole et devient aussi française. C’est aussi durant ces années que l’héroïc fantasy et les super-héros arrivent en Europe comme Batman, Superman…", explique Christian Merland, scénographe de l’expo et spécialiste en BD. "C’est la fin de la BD de papa pour une BD plus expérimentale avec l’émergence d’une nouvelle génération d’auteurs qui bousculent les règles. La BD ne cherche plus seulement à distraire, elle cherche aussi à faire réfléchir et à se rapprocher d’un public adulte".

Depuis son ouverture, l’exposition enregistre près de 120 000 visiteurs au compteur. "On espère atteindre 150 000 après la prolongation", nous confie le commissaire de l’exposition René Schyns, qui se dit "satisfait des chiffres, même si on aurait pu espérer 180 000". Les Liégeois représentent 60 % des visiteurs. Suivent ensuite Namur (8 %), Bruxelles Capitale (7 %), Hainaut (6,5 %) et le Brabant Wallon (6 %). Les visiteurs étrangers (France, Pays-Bas, Allemagne) sont moins nombreux "car contrairement aux précédentes expos comme SOS Planet ou Dali qui parlaient à tous, celle-ci est orientée sur la culture francophone, belge et française". Et d’ajouter : "C’est une belle exposition de transition. On est à 98 % du public favorable sur Internet". Il s’agit essentiellement d’un public familial. "On voit beaucoup d’adultes qui ont été marqués par cette décennie durant leur adolescence. Ils viennent se replonger dans cette ambiance innovante et excentrique". Forte de son succès, l’exposition qui devait se clôturer fin mai est prolongée jusqu’au 1er septembre. De quoi ravir ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion d’en pousser la porte.

À noter qu’Europa50 est déjà occupé à préparer sa prochaine grande exposition : "Toutânkhamon". "On travaille dessus avec les plus grands spécialistes du monde. C’est une expo incontournable que l’on va faire ici avec des pièces uniques !", dévoile René Schyns.

Les "eighties" marquent l'arrivée des figurines. Ici Ray Banana de Ted Benoit réalisée par Jean-Marie Pigeon, précurseur des figurines, en 1984.
Les "eighties" marquent l'arrivée des figurines. Ici Ray Banana de Ted Benoit réalisée par Jean-Marie Pigeon, précurseur des figurines, en 1984. © TONNEAU

Trois bonnes raisons de venir à l'expo

1. Une série originale

L’exposition propose de découvrir une série unique de plâtres originaux, des moulages des mains des plus grands auteurs belges de BD comme celles de Jean Van Hammme (Thorgal et XIII), Philippe Franck (Largo Winch), Raoul Chauvin (Les Tuniques Bleues…), François Schuiten (pilier du journal A Suivre…).

2. Des pièces uniques

La section consacrée au neuvième art présente pas moins d’une centaine d’objets issus de l’univers de la bande dessinée : 30 planches et dessins originaux, exemplaires de BD d’époque, figurines de collections (Spirou, Tintin…), revues mythiques. Un département destiné tant aux profanes qu’aux fins connaisseurs de la BD.

3. Une nouvelle expo temporaire

En parallèle de la prolongation de Generation 80 Experience, et en lieu et place de "The Rolling Stones-Black&Color", Europa 50 accueille une exposition temporaire commémorant le 50e anniversaire de l’alunisssage : "Un petit pas pour l’Homme, un pas de géant pour l’Humanité". On y découvre des pièces uniques (le dossier de presse écrit par la Nasa, des coupures de presse de l’époque… Une quarantaine de photos retracent également ce moment historique, complétées par un film exclusif de la Nasa. L’expo est accessible jusqu’au 1er septembre 2019.


Comment venir à Liège

En train: De nombreuses liaisons sont disponibles vers Liège-Guillemins. Possibilité d’acheter une B-Excursion.

En bus: De nombreuses liaisons permettent de rejoindre la gare.

En voiture: possibilité de parking dans la gare ou aux alentours.

Se renseigner

Gare Liège-Guillemins Parking Niv. 1: Ouvert 7j/7 de 10 h à 18h30 (billetterie > 17 h). Billet combiné avec "Liège. Chefs-d’œuvre", à La Boverie.

Sur le Web: Infos et réserv. sur www.europaexpo.be.

Par téléphone: Au numéro + 3242244938