Selon la BBC, plusieurs utilisateurs de Netflix auraient été confrontés à un écran affichant un message sans équivoque : "Si vous ne vivez pas avec le propriétaire de ce compte, vous avez besoin de votre propre compte pour continuer à regarder".

"Ce test est conçu pour aider à garantir que les personnes utilisant des comptes Netflix sont autorisées à le faire", aurait déclaré un porte-parole du service de streaming interrogé par la chaîne publique anglaise.

Face à ce message et dans le cadre de l'essai, les utilisateurs doivent entrer un code, envoyé par SMS ou par e-mail, afin de prouver qu'ils ont bel et bien l'autorisation d'utiliser le compte Netflix. L'utilisateur ne parvenant pas à rentrer le bon code est alors invité à lancer sa propre version d'essai gratuite de 30 jours.

L'entreprise n'a pas encore annoncé si, suite à cette phase de test, le système serait déployé dans l'ensemble des pays.

Ce système a été déployé afin de lutter contre le partage des comptes. En effet, comme de nombreuses autres plateformes de streaming, Netflix permet de créer plusieurs profils pour un même compte. De nombreux utilisateurs décident donc de partager leur compte avec des amis. Seul hic : ceux-ci sont normalement destinés aux membres d'un même foyer, comme le précisent les conditions générales du site. 

Le partage de mot de passe est un sujet que le directeur général de Netflix, Reed Hastings, avait déjà abordé en 2016, annonçant à l'époque "s'en sortir bien en l'état". En octobre 2019, l'entreprise avait annoncé se pencher sur ce problème. Car si plus de 200 millions de personnes dans le monde se sont bel et bien abonnées à cette plateforme de streaming, impossible de savoir combien de personnes l'utilisent réellement.