Le CDJ a constaté qu’un article de DH.be contrevenait à la déontologie journalistique en permettant l’identification directe et sans doute possible d’une mineure visée par des mesures de protection de la jeunesse CDJ

Le Conseil de déontologie journalistique a constaté ce 15 janvier 2020 qu’un article en ligne de La Dernière Heure consacré à l’arrestation d’une personne suspectée d’avoir lancé un appel à attentat, article dans lequel une mineure visée par des mesures de protection de la jeunesse était identifiée, n’était pas conforme au Code de déontologie journalistique.

Le CDJ a relevé que si l’évocation des faits passés auxquels la mineure était liée pouvait avoir un intérêt dans le cadre de l’information donnée, il n’en allait pas de même de son identification. Il a estimé que mentionner le nom de famille, le prénom et l’âge de la mineure et renvoyer à l’illustration vidéo qui dévoilait son visage partiellement flouté n’apportaient aucune plus-value à l’information. Il a également souligné que si l’identification par le nom de famille de la sœur aînée se justifiait en raison de la gravité des faits relatés, au risque de rendre la mineure potentiellement identifiable, il n’était pas pour autant nécessaire d’y ajouter des éléments permettant de l’identifier complètement, directement et sans doute possible.

L’avis complet du CDJ peut être consulté ici.