Tintin et la diva font un malheur dans une adaptation théâtrale fidèle

GENEVE Les Bijoux de la Castafiore, l'album le plus théatral des aventures de Tintin, comédie sophistiquée et pleine de dérision, sont montés pour la première fois dans le monde au théâtre à Genève, dans une version enlevée et extraordinairement fidèle à la bande dessinée d'Hergé.

Le Théâtre Am Stram Gram, réputé pour ses pièces innovantes à destination du jeune public, affiche depuis quinze jours quasiment complet.

La société Moulinsart a cédé ses droits à Am Stram Gram pour la création de la pièce qui est interprétée à Genève jusqu'au 24 novembre, et pour la tournée qui suivra à Monthey, Neuchâtel (Suisse) et Annecy (France).
Alors que, dans le passé, des films où des acteurs interprétaient Tintin, Haddock, Tournesol, la Castafiore et les Dupondt n'étaient guère convaincants, l'adaptation fidèle des Bijoux au théâtre l'est beaucoup plus. Les personnages portant des masques, des faux nez, rassemblent à ceux de la bande dessinée. Les réparties sont respectées.

Le décor est construit autour de la profondeur de l'escalier de marbre du château. Six plans successifs de marches coulissent latéralement. Le jardin, le château, la campagne apparaissent sur ces plans selon les scènes. Les vignettes essentielles agrandies de l'album passent sur des cadres lumineux, restituant l'atmosphère.
Le clou est l'épisode du Supercolor-Tryphonar, la télévision en couleur créée par Tournesol, désopilante par ses déformations des visages de la Castafiore.

Retrouvez d'autres infos sur le site de la troupe Am Stram Gram.