Les Editions de L’Avenir et L’Avenir Hebdo (Moustique, Télé Pocket) annoncent, ce mercredi 4 août, que les dirigeants de Nethys, maison-mère des deux entreprises, et Philippe Lawson, actuel directeur des rédactions, ont décidé d’une "séparation à l’amiable"

"Philippe Lawson est un journaliste expérimenté. Il a été fait appel à lui pour une mission de management dans des circonstances difficiles. Nous le remercions pour le travail réalisé auprès des EDA et de l’Avenir Hebdo et lui souhaitons une pleine réussite dans ses futurs projets", déclarent les dirigeants de Nethys. "Philippe Lawson nous a apporté son expertise dans la transformation digitale et dans la stratégie éditoriale. Il a fait bénéficier le groupe de son réseau", poursuivent les dirigeants de Nethys.

Le journaliste, passé notamment par L'Echo et La Libre Belgique avant de rejoindre L'Avenir, a noté que "les deux années passées en tant que directeur des rédactions des Editions de L’Avenir et de L’Avenir Hebdo ont été enrichissantes, mais épuisantes. Les deux organes de presse vont écrire une nouvelle page de leur histoire. En cequi me concerne, j’ai désormais envie de développer de nouveaux projets éditoriaux et d’évoluer dans un nouvel environnement", conclut Philippe Lawson.

Pour rappel, c'est l'offre d'achat d'IPM (qui édite les journaux et les sites web de La Dernière Heure, La Libre Belgique et Paris Match Belgique, mais aussi DH Radio) qui a été retenue dans le cadre du dossier du rachat de L'Avenir et L'Avenir Hebdo (Moustique et Télé Pocket). Validé par Enodia, l’intercommunale faîtière de Nethys, l'accord intervenu doit encore être soumis à l'analyse de l'Autorité de la Concurrence.