Du côté de La Libre, on annonce une nouvelle moins réjouissante: le départ inévitable des Tigres de Sibérie de Pairi Daiza. "Le départ des animaux est évidemment un dommage collatéral de l'invasion meurtrière de l'Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine, le président russe. D'un point de vue communicationnel et symbolique, il apparaissait impossible pour Pairi Daiza de garder ces animaux emblématiques de la Russie", explique le quotidien. "Une sorte de 'diplomatie du panda' - pratique utilisée par la Chine et consistant à offrir des pandas géants en cadeau afin d'améliorer ou de créer des relations diplomatiques avec un pays - mais à l'envers, en quelque sorte." Les détails techniques du retour des félins sont encore en discussions - tendues - entre les deux ambassades, les questions de quarantaine et de quatrième dose contre le Covid-19 ne simplifiant pas les tractations, note La Libre.

De notre côté, nous évoquons une nouvelle qui en ravirait plus d'un.

Les journaux SudInfo annoncent le recrutement de la ministre francophone des Sports, Valérie Glatigny, par le club de foot Fémina White Star Woluwé. Un nouveau challenge qui lui permettra de mieux observer de l'intérieur le développement de la pratique sportive féminine car, comme elle le rappelle dans les colonnes du journal, "le sport est subventionné par les pouvoirs publics mais les femmes n'en profitent pas autant que les hommes". Son premier entraînement est prévu la semaine prochaine.

L'Avenir annonce de son côté, dans ses pages nationales, une multitude de fusions de communes, à l'image de celle - bien réelle - de Bertogne et Bastogne. Du côté du Brabant wallon, Wavre et Jodoigne ne deviendront plus qu'une : Michelville. De quoi clarifier la situation "puisque la famille Michel fait la pluie et le beau temps sur la contrée depuis des décennies". Dans la même logique, Bièvre et Vresse-sur-Semois réfléchissent à unir leurs ressources forestières et touristiques et à se faire appeler Clarinvresse-sur-Semois, en clin d'oeil à "l'omniprésence du clan Clarinval". Du côté de la centrale nucléaire de Tihange, Huy, Wanze, Amay et Villers-le-Bouillet s'apprêtent à s'unir sous le nom de Thiode-sur-Meuse, un nom "médicalement préventif". Dans le Hainaut, les communes de Brugelette, Ath et Jurbise hésitent encore sur leur nouveau nom commun: Pairi Daiz'Ath, Pairi Galant ou encore Pairi Brugeza, à moins que Pandaville ne rafle la mise. Les entités voisines de la "plus petite ville du monde" pourraient, elles, s'allier sous le nom de Coucke-en-Ardenne.