Divers

Le nouveau média francophone LN24 a été retenu par le Conseil supérieur de l'audiovisuel dans le plan de fréquences radio pour les neuf prochaines années, affirme lundi Le Soir sur son site internet. 

RTL Belgium, dont le projet Mint échoue pour la deuxième fois, "prend acte de la décision", a fait savoir le groupe dans un communiqué. Après quatre mois d'analyses des dossiers, le CSA a pris sa décision quant aux attributions de fréquences sur la bande FM et le nouveau réseau de radio numérique (DAB+).

Aux côtés des quatre acteurs reconduits Contact et Bel RTL (groupe RTL), Nostalgie et NRJ (Ngroup), qui occupent actuellement les quatre réseaux communautaires disponibles, LN24 récupère le réseau urbain "U2" détenu par DH Radio (IPM), annonce lundi Le Soir.

Le CSA ne fera quant à lui pas d'annonce officielle avant mercredi, a-t-il indiqué à l'agence Belga.

LN24, qui se présente comme la première chaîne d'info en continu mais qui n'officie pour l'instant qu'en ligne, a pour objectif de se lancer en télé et en radio le 2 septembre.

Le projet "Nos Radios", porté par six télévisions locales (BX1, No Télé, Télé Mons Borinage, Télésambre, Matélé et Antenne Centre), est donc lui recalé.

Mint a subi le même sort. "En rejetant (sa) candidature, le CSA tire pour la seconde fois un trait sur un projet qui, il y a neuf ans, s'était illustré par sa capacité à fédérer en très peu de temps un grand nombre d'auditeurs (2,3% de parts d'audience à l'époque)", déplore le groupe RTL Belgium.

Le CSA avait reçu 126 candidatures, dont 123 avaient été jugées recevables en mars dernier.