Le 6 août 2018, Lucas Hauchard, plus connu sous le nom de Squeezie lançait une bombe : via plusieurs tweets, il dénonçait les agissements de certains youtubeurs, sans citer de nom, qui profiteraient de leur notoriété pour tenter d'obtenir des faveurs sexuelles ou d'autres avantages de leurs jeunes abonnées. Parmi les noms de vidéastes évoqués, celui de Norman Thavaud alias Norman fait des vidéos (12,1 millions d'abonnés sur la plateforme), est rapidement au centre des attentions. Plus de deux ans plus tard, le site Urbania a réalisé une enquête où l'on découvre le témoignage d'une des jeunes victimes présumées de Norman.

En réalité, ce n'est pas la première fois qu'elle témoigne. Le 8 juillet 2020, elle publie un post sur son compte Instagram accusant Norman de profiter de sa notoriété pour la manipuler. Cette fois-ci, cette Québécoise qui avait 16 ans au moment des faits (lui, 30) s'exprime aumédia. "La première fois que nous sommes rentrés en contact, je lui envoie une photo de moi et de mon chat avec en légende "tes deux fans numéro 1 du Québec", lance la jeune femme. Étonnamment, il m’a répondu."

Au départ, Norman et Magalie s'échangent des messages sans ambiguïté mais c'est rapidement devenu du flirt. "Avec des photos de plus en plus osées, affirme Maggie. Mais sans être trop intenses non plus. Cependant, c'est vite devenu problématique dans ses propos car il devenait de plus en plus insistant et demandant."

Selon elle, Norman la manipulait durant cette période, qui a duré 9 mois. "Au départ, c'était consentant, mais puisque j'étais jeune, ce n'était pas normal, explique-t-elle. Je l’ai remarqué quand ses demandes devenaient de plus en plus fréquentes et qu'il ne s'intéressait plus à la personne que j'étais mais qu'il m'écrivait juste pour recevoir des nudes. Quand j’étais prête à couper toute communication avec lui, il revenait à la charge."

La dernière fois que Maggie Desmarais a reçu un message de la part du Youtubeur, c'était en août 2018 suite aux tweets de Squeezie. "Il m'a dit : ce serait mieux si tu ne parlais pas trop de notre histoire car cela ferait ambigu."

Le site Urbania, a contacté l'attachée de presse de Norman - qui n'est autre que sa sœur -, qui réfute les accusations mais confirme qu'il y a bien eu des messages avec Maggie. Dans cette vidéo, plusieurs autres témoignages, anonymes, parviennent également au média.

En plus d'être la seule jusqu'ici à avoir témoigné publiquement, Maggie est également la seule à avoir déposé plainte au Canada pour "leurre d'enfant et exploitation sexuelle sur mineurs" équivalent en France à un dépôt de plainte pour corruption de mineurs. "J'espère qu'il a su se remettre en question sur ce qu'il a fait et qu'il est conscient qu'on est (vraiment) nombreuses. Je veux qu'il sache qu'il ne va plus nous contrôler, comme il l'a fait dans le passé, on est plus sous son emprise" conclut-elle en affirmant à Urbania qu'elle ne veut pas gâcher la vie du Youtubeur mais bien qu'il assume ce qu'il a fait.

L'affaire n'étant pas encore jugée, Norman est présumé innocent mais risque cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.