"Mais je le comprends quelque part car l’école élémentaire est importante pour que les enfants voient leurs copains et leurs profs. Et ce sont surtout les premières années de la vie. Sans ça, il y a des risques de traumatisme psychologique. Et ils se sont dit qu’ils ne pouvaient pas faire les deux donc à choisir, l’éducation passe avant la culture. Mais je pense que dans la culture il y a de l’éducation aussi." L’humoriste/imitateur garde toutefois l’esprit civique et respecte les lois en cette période de course contre la montre entre le vaccin et le variant anglais du coronavirus. "Je ne comprends pas pourquoi on n’a pas choisi nos salles de spectacles (Palais 12, Forest National, le Wex, Mons et Namur Expo, etc.) comme endroits de vaccination. S’ils avaient pris des gens qui comprenaient tout de l’événementiel, ça serait sans doute mieux géré. Et surtout, ça ferait travailler notre secteur avec des gens qui s’occupent du parking, de la sécurité, etc., comme lors d’un concert par exemple. Notre milieu aurait pu coordonner le tout." Une manière de réutiliser et faire vivre nos salles événementielles en temps de crise. "Je ne suis pas politicien mais ça me parait d’une évidence ! Pourquoi pas un peu d’inventivité là-dedans ? Tout cela manque un peu de souplesse psychologique."