Après un Tremplin du Rire couronné de succès lors du week-end de l’ascension (avec uniquement un public d'une quarantaine de professionnels et soldé par la victoire de la jeune Serine Ayari), le Centre Culturel des Roches poursuit ce principe “covid friendly” pour faire vivre son festival coûte que coûte.

En effet, depuis ce lundi 31 mai (cfr. vidéo avec le chanteur et imitateur Olivier Laurent qui a foulé la scène en ce jour) jusqu’au 9 juin, le FIRR -en collaboration avec la RTBF- organise le tournage d’une série de capsules audiovisuelles à destination de la plateforme Auvio et des télés locales. Présentées par le comédien Elliot Jenicot ces captations du service public "rassembleront" trois artistes 100 % belges -connus ou émergents- par jour pendant 10 jours dont Alex Vizorek, Bruno Coppens, Alain Soreil, Freddy Tougaux, Martin Charlier ou encore Félix Radu, Manon Lepomme et Fabian LeCastel. Pour une diffusion à la rentrée de septembre, juste avant de fêter les fameux 40 ans du festival (du 29/9 au 16/10), reporté à maintes reprises. “C’est une situation angoissante et doublement frustrante, nous confesse son Président, Jean-Marc Mahin, qui rêvait d’un autre anniversaire pour son bébé. Mais, après le succès de Rire en quarantaine avec une jauge de 100 personnes, on voulait montrer notre soutien. Même si certains artistes ont refusé l’invitation car ils ne se sentaient pas capables de jouer devant aussi peu de personnes… Car le but ici n’est pas de rapporter de l’argent mais bien de jouer notre rôle d’ambassadeur et de fédérateur de l’humour en Fédération Wallonie-Bruxelles.”

Si nul n’est prophète en son pays, Rochefort prouve une nouvelle fois, avec cette initiative du "Laissez-moi rire", pourquoi il jouit d’une telle renommée internationale.

© FIRR

© FIRR