Divers

Le phénomène du "deepfake" prend de plus en plus d’ampleur. 

Contraction des mots anglais "deep learning" (apprentissage en profondeur) et "fake" (faux), il s’agit d’un outil informatique permettant de reconstituer parfaitement un visage à partir de plusieurs photos d’une personne et de l’intégrer dans une vidéo ou une photo sur le corps d’un autre individu. Parmi les victimes du procédé, on compte Ariana Grande, Emma Watson, Margot Robbie, Katy Perry, Jessica Alba, Daisy Ridley, Taylor Swift ou encore Scarlett Johansson. Une vidéo de cette dernière ainsi détournée a été visionnée plus de deux millions de fois. "Lutter contre les deepfakes est inutile. Juridiquement, c’est une cause perdue, a confié l’actrice de Avengers au Washington Post. Surtout parce qu’Internet est un vaste vortex de ténèbres qui se dévore tout seul. Rien ne peut empêcher quelqu’un de copier et coller mon image ou celle de quelqu’un d’autre sur un corps différent."