Une caravane, une radio libre très amateurs avec ses dédicaces, ses jingles d'une autre époque, une famille (les Tronquet) avec Marlène, la matriarche du clan clope au bec, les bas nylon qui tombent sur les chaussures et le  cache-poussière de nos grands-mères; Jo, la fille de Marlène et ses jumeaux Esmeralda enceinte jusqu’aux oreilles et qui rêve de devenir une star de la chanson, Giuseppe avec training, chaussettes blanches qui enserrent le bas du pantalon et tous les fils qui ne se touchent pas toujours. Ajoutez-y l’improbable producteur de kermesse au look de playboy mafieux Freddy Starlight qui ressemble plus à un vendeur de voitures d’occasion qu’au roi du show biz. Vous avez le casting d'une soirée réussie dont vous ressortez avec la banane.

Des punchlines à gogo, des situations aussi stupides que burlesques, des personnages à la limite de la connerie sans jamais la franchier (du moins de manière volontaire), des mimiques, des émissions de radio libres comme dans les années 80 où tout le monde pouvait s’y frotter. L’arrivée du producteur , qui promet de faire percer Esmeralda, va tout changer. Mais va surtout déboucher sur un série de quiproquos.

Une mise en scène très rythmée où s’invitent Jeane Manson et Claude François (bonjour le kitsch !). Avouons-le : on a ri, beaucoup ri. Même si ce n’est pas beau de se moquer, qu’est-ce que cela fait du bien ! Nous sommes loin de Berthold Brecht mais le dramaturge allemand n'était pas connu pour son sens de l'humour. Avec ou sans accent.

Tuning au Théâtre de la Toison d’Or du mercredi au samedi à 20h30 jusqu’au 28 mai