Une femme découvre un cadavre en cherchant des pokemon

À peine six jours après son lancement officiel aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie, l’application Pokemon Go a des conséquences inattendues.

Ma. Be.

À peine six jours après son lancement officiel aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie, l’application Pokemon Go a des conséquences inattendues. Aux États-Unis, une jeune fille a découvert un cadavre dans une rivière alors qu’elle suivait les traces d’un pokemon aquatique indiquées par l’application. 

Dans le Missouri, des personnes mal intentionnées se sont emparées du phénomène pour détrousser des joueurs : elles ont profité du jeu pour attirer leurs victimes à un lieu précis et leur voler leur argent et même un vélo.

D’autre part, on ne compte plus les gens qui ont été blessés en traversant la rue sans lever les yeux de leur smartphone, guettant l’apparition d’un pokemon au milieu d’un passage pour piéton. Plus dangereux encore : des joueurs ont été surpris par l’apparition d’un pokemon sur leur pare-brise lorsqu’ils étaient au volant.




Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be