Ghost Recon Wildlands: la coop sinon rien

Ubisoft revient avec la saga Tom Clancy, qu’il décline pour la première fois en mode ouvert. Indispensable… mais avec des amis !

Arnaud Spaens
Ghost Recon Wildlands: la coop sinon rien

Ubisoft revient avec la saga Tom Clancy, qu’il décline pour la première fois en mode ouvert. Indispensable… mais avec des amis !

Avec ses différentes séries ( Rainbow Six , Splinter Cel l, Ghost Recon ), la franchise Tom Clancy a déjà amené de nombreux succès à Ubisoft. Qu’à cela ne tienne, l’éditeur a décidé de prendre des risques avec ce Wildlands , puisqu’il dit adieu à une linéarité scénaristique omniprésente dans la saga pour entrer sur le terrain du monde ouvert. Un changement qui ne s’apprécie réellement qu’une fois le mode coopératif lancé.

La trame narrative de ce nouveau Ghost Recon nous emmène en Bolivie, dans une région dominée par un cartel de la drogue tout puissant, la Santa Blanca. Votre devoir, en tant que membre de l’équipe Ghost, sera de faire tomber ce cartel en coupant ses quatre têtes : la production, le trafic, l’influence et la sécurité. Le chef du cartel sera alors votre dernier ennemi. Mais attention, le terrifiant El Sueno ne se laissera pas anéantir aussi facilement et il vous faudra l’aide de vos coéquipiers pour venir à bout de cette organisation.

Ghost Recon Wildlands: la coop sinon rien
©Ubisoft


Car c’est bien l’équipe qui prime dans ce jeu au scénario hollywoodien, au final un peu convenu. L’originalité réside dans la liberté laissée au joueur, véritable étendard promotionnel d’Ubisoft. Et il est vrai qu’elle se fait apprécier. On peut avancer dans le jeu en délaissant les quêtes principales et ainsi s’armer afin d’affronter le cartel ou, à l’inverse, foncer dans l’histoire du jeu dans l’ordre de son choix. Un réel plus. Si le jeu en solo est plaisant, malgré une IA (amicale et ennemie) bien trop lisse, c’est en coopération que le jeu prend tout son sens. Il parvient à apporter assez de diversité et de profondeur pour plaire à une grande majorité de joueurs. Vous vous retrouverez à attaquer une base ennemie avec le soutien de vos compagnons, envisageant toutes les possibilités tactiques ou fonçant tête la première. Dans chaque scénario, on ressort d’une mission avec une impression jouissive de réussite et de très bons souvenirs de mission avec vos amis. Traverser les magnifiques paysages boliviens, techniquement très bien représentés, entre amis, ça n’a pas de prix. Et encore moins quand ces paysages sont aussi variés et aussi fournis. Mention spéciale aux jeux de lumière, qui apportent un réalisme rarement vu à l’univers du jeu.

Ghost Recon Wildlands: la coop sinon rien
©Ubisoft


Imparfait, mais tellement bon en coop

Au fil de la découverte des 21 territoires et des 11 écosystèmes différents que propose Wildlands , le joueur trouvera des ressources à baliser, des armes à récupérer afin d’améliorer son personnage et ses armes. Ainsi, les meilleurs attributs seront accessibles via une combinaison de points de compétence et de ressources. Les armes, elles, pourront être débloquées et customisées grâce aux caisses d’armement disposées sur toute la map. Alors non, Ghost Recon Wildlands n’est pas un jeu parfait, loin de là. L’intelligence artificielle est basique, les missions ont tendance à se ressembler et la trame narrative à s’embourber dans plusieurs clichés et raccourcis un peu trop simplistes. Mais l’expérience proposée par le jeu en coopération contrebalance totalement ces défauts.

Ghost Recon Wildlands: la coop sinon rien
©Ubisoft


Avec Watch Dogs 2 , Ubisoft avait déjà démontré sa capacité à proposer au joueur l’expérience d’un monde ouvert ultra-réaliste. Dans Wildlands , l’éditeur français va encore plus loin et offre un monde ouvert vaste, crédible et surtout totalement laissé au bon vouloir du joueur. Une liberté d’action, mêlée à une coop digne des plus grands jeux du genre, ne vous fera pas regretter votre achat… à condition d’avoir des amis à vos côtés pour lutter contre la Santa Blanca !


Tom Clancy's Ghost Recon: Wildlands

  • Sorti le 7 mars 2017
  • Disponible sur PS4, Xbox One et PC
  • Développé et édité par Ubisoft
  • Prix d'achat: 59,99 euros

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be