Critiqué à la sortie du premier trailer, DICE nous livre finalement une copie presque parfaite pour les fans du mode multijoueur mais aussi du mode solo.

Sans prendre trop de risques (surtout en ce qui concerne la temporalité des événements), DICE nous offre un nouveau Battlefield en misant sur deux modes qui livrent une expérience de jeu unique et complète.

Le mode « War Stories » vous racontera quatre histoires ayant eu lieu à différents endroits et à des moments différents de la guerre. Bien que moins linéaires que dans les précédents opus et romancées à l’américaine (efficacité 100%), elles restent trop souvent très simples à réussir (optez, au minimum, pour le mode difficile si vous êtes un habitué). Une mention spéciale à l’histoire sur les tirailleurs sénégalais, à ses cinématiques, à ses messages en fin de mission : prenant et émouvant !

Certes un mode solo avec seulement quatre « mini-scénarios » peut paraître un peu léger et court mais peut-on réellement s’attendre à une campagne solo à rallonge de la part d’un FPS orienté multijoueur en 2018 ? Battlefield V tente tout de même d’offrir une expérience en solitaire pour les amoureux du genre, là où Call of Duty : Black Ops IIII a entièrement misé sur son mode multijoueur. Un mode solo court, donc, mais intense !

Un multi classique mais diablement efficace

Difficile de vraiment modifier un mode multijoueur de fond en comble mais on pourra néanmoins dire que, même s’il reste basique et que les différents modes de jeu sont classiques, le multi de BFV ne lasse pas le joueur. Attention, la grosse attente reste l’arrivée du mode Battle Royale « Firestorm » en mars 2019. Peut-être pourra-t-on alors juger Battlefield sur un nouveau terrain.

Afin de vraiment profiter du mode « Escouade » dans le multi, il est conseillé de jouer avec des amis ou de bien communiquer car même si réanimer un équipier peut rapporter plus de points, certains n’hésitent pas à passer leur chemin. Mention spéciale donc à toi, le joueur qui va rusher au milieu des tirs ennemis pour tenter une réanimation désespérée : tu es le vrai héros !

Pas de grands changements pour les skins

L’upgrade et la customisation des armes et des personnages dans Battlefield V restent classiques. La même rengaine que dans tous les jeux permettant ce genre d’option. Néanmoins, les accros à la modification pourront passer de longues minutes à modifier chaque personnage, chaque classe, chaque camp et chaque partie des armes pour s’offrir une expérience de jeu toujours plus personnelle.

Comme dans la plupart des jeux où le joueur monte de niveau, vous aurez donc la possibilité de débloquer des skins et des armes au fil de votre progression.

Passage rapide sur les graphismes du jeu : sur PC, Battlefield V est époustouflant, réaliste et tape-à-l'œil. On se croirait vraiment dans le Rotterdam de la Seconde Guerre (même si au final on n’a pas trop envie d’y être).

Un mode solo court mais bien pensé et un multijoueur maîtrisé (en attendant le Battle Royale) font de Battlefield V un opus incontournable de la saga et de cette année 2018 dans le milieu des FPS.