Les nouveaux casques RIG 400 et 500 PRO offrent la possibilité de modifier le volume sans jamais lâcher la manette.

Les accessoires sont devenus incontournables pour les amateurs de jeu vidéo. Véritables atout en jeu, ils sont à présent, au même titre que les manettes, souris et autres claviers, un élément déterminant dans l’attirail du parfait gamer. Les casques occupent une part importante de ce nouveau marché et on en trouve pour tous les goûts et toutes les bourses. Parmi les marques émergentes dans le milieu du casque gaming, RIG (branche vidéoludique du fabricant Plantronics) entend bien se faire une place de choix en multipliant les casques innovants. Dernier exemple en date : une mollette qui se fixe sur la manette pour ne plus perdre de temps en réglant le volume.

Les joueurs le savent, le son est un élément primordial d’un jeu. Qu’il s’agisse d’entendre parfaitement les déplacements des adversaires dans les Battle Royale et autres FPS ou TPS compétitifs ou simplement d’apprécier à sa juste valeur la bande sonore proposée par les développeurs, beaucoup optent pour un casque gaming afin d’entendre parfaitement les sons du jeu et d’être dans sa bulle durant la partie. Pouvoir, dès lors, régler le volume du jeu sans lâcher la manette amène un confort non négligeable. Le joueur peut adapter le son très facilement, même en effectuant une action dans le jeu.

La priorité d’un casque gaming reste néanmoins la qualité sonore proposée. Et à ce jeu-là, les RIG 400 et 500 PRO s’en sortent avec la mention honorable. Si le son proposé manque de finesse et est, à quelques reprises, un peu trop voilé, la spatialisation est excellente, permettant au joueur de déduire très facilement l’emplacement de l’adversaire ou de l’objet émettant un bruit à proximité. On aurait tout de même apprécié un peu plus de travail sur la clarté.

Côté confort, le casque s’adapte à toutes les morphologies, grâce notamment à un bandeau souple et élastique précédant l’arceau de maintien du casque sur la tête. Les écouteurs peuvent également être baissés ou relevés afin de s’adapter parfaitement aux oreilles. Le casque est léger et ne serre pas la tête : il pourra donc être porté de nombreuses heures sans ressentir la moindre gêne. Enfin, le micro amovible est de qualité plus que correcte, le son émis est clair et stable, ce qui fait parfois défaut sur plusieurs autres modèles.

À un prix de 60 euros pour le 400 PRO et 130 euros (environ) pour le 500 PRO (Esports Edition), ces deux casques RIG ne jouent pas dans la même cour. Le 400 PRO semble taillé pour dominer le marché du moyen de gamme. Le haut de gamme, lui, verra débarquer avec le 500 PRO un concurrent sérieux mais pas irréprochable. Avec un atout de choix de son côté : un confort presque inégalable.