Annoncé à la surprise générale à l'E3 2018, Far Cry New Dawn prend ses quartiers à Hope County, la terre d'accueil de Far Cry 5. Mais oubliez les sectes et les esprits délirants, le monde est à présent un environnement post-apocalyptique rude et sans pitié.

Dès son annonce, le jeu avait suscité de nombreuses inquiétudes. Avec une sortie si proche du dernier opus (Far Cry 5 est sorti le 27 mars 2018, soit moins d'un an avant New Dawn), les joueurs avaient peur de se retrouver face à un DLC offert à prix plein. Ubisoft avait alors bien insisté sur le fait que New Dawn était un standalone et non pas une extension payante à Far Cry 5. 

1
© Ubisoft


Il n'empêche que dès les premières minutes de jeu, un relent de Far Cry 5 arrive vers les joueurs ayant pris part à l'épopée contre Joseph Seed. Les environnements, bien que légèrement différents, rappellent sans problème les longues heures passées sur les routes de l'opus précédent. Et ce n'est pas le filtre de couleurs criardes censé rendre à l'univers un aspect post-apocalyptique qui pourra nous tromper: on a la nette impression d'être dans Far Cry 5. Certes c'est beau mais ce n'est pas nouveau.

Le jeu ne se rattrape pas non plus par son scénario, qui oscille entre quelques missions très bien réalisées et de nombreuses missions "bouche-trou" qui ne manqueront pas de lasser le joueur. La narration proposée n'a pas non plus de quoi faire rêver et ne rivalise qu'à très peu de moments avec Far Cry 5, qui racontait une histoire bien plus intéressante et bien mieux mise en scène. Les deux jumelles, antagonistes principales du jeu, oscillent également entre le bon et le mauvais. Si elles ont le mérite de proposer un peu d'originalité, elles n'atteignent pas le charisme de leurs prédécesseurs qui, depuis Far Cry 3 et le mythique Vaas, ont fait la renommée de la série.

2
© Ubisoft


Côté gameplay, on appréciera l'arrivée de plusieurs mécaniques RPG (craft, loot, arbre de compétences) qui avaient pointé timidement le bout de leur nez dans Far Cry 5 et qui s'assument relativement bien dans New Dawn sans pour autant totalement sortir le jeu du genre "action" dans lequel il évolue depuis sa création. On sent néanmoins l'envie des développeurs de l'amener, comme pour la série Assassin's Creed, sur le terrain des RPG.

3
© Ubisoft


Il reste que, malgré ces quelques améliorations, Far Cry New Dawn est une redite pour les joueurs ayant expérimenté Far Cry 5. Mais là où son prédécesseur était sauvé par une narration de haute qualité et un mode coop innovant pour la série, New Dawn n'a que peu d'éléments à mettre en avant. On sent clairement la volonté d'Ubisoft d'orienter ses jeux d'action vers des mécaniques plus RPG, avec notamment beaucoup de réussite pour la saga Assassin's Creed. Mais Far Cry, qui a toujours eu son identité propre et qui avait, à l'époque de Far Cry 3, trouvé l'équilibre parfait entre le fun et l'action intense semble moins bien s'adapter à ce renouvellement. Ce qui nous donne un épisode en demi-teinte qui aurait été un bon DLC mais qui fait pâle figure en tant que standalone.