Vous y avez déjà joué, et si ce n'est pas le cas, vos enfants sûrement. Ce jeu, ce n'est autre que le phénomène Fortnite, un Battle Royale se jouant sur plusieurs plateformes. Si l'engouement est désormais retombé, il y a deux-trois ans, celui-ci était à son apogée. Un procès se tient depuis lundi entre les deux géants Apple et le développeur du jeu Epic Games. Ce dernier demande la réintégration du jeu sur l'Apple Store. Au cours de ce procès, des chiffres ont été dévoilés. Et on peut le dire, Epic Games peut remercier Fortnite.

Selon un rapport du conseil financier de janvier 2020, le jeu vidéo a généré plus de 9,1 milliards de dollars de recettes entre 2018 et 2019. Plus précisément 5,477 milliards de dollars en 2018 et 3,709 milliards de dollars en 2019. Les chiffres de 2020 ne sont pas connus mais le PDG du développeur aurait indiqué que son entreprise aurait gagné 5,1 milliards de dollars sur l'année dernière, sans préciser celui de Fortnite. Il semble toutefois que le jeu a rapporté moins qu'auparavant.

Pour être encore plus précis, l'avocat d'Apple a dévoilé l'ampleur du phénomène Fortnite sur console : depuis sa sortie, le jeu a généré 6 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur PlayStation, et 3,5 milliards sur Xbox, sans compter les revenus Switch, PC, Android et iPhone, qui n'ont pas été divulgués. Il s'agit cependant du chiffre d'affaires brut. Fortnite a donc rapporté 2 milliards de dollars à Sony, qui prend une commission de 30% sur le Playstation Store.

À contrario, si le Battle Royale rapporte énormément d'argent, ce n'est pas le cas des autres activités du studio. Les documents officiels révèlent qu'Epic Games Store n'a engendré que 250 millions de dollars sur la même période.

© D.R.