Très attendu par les amateurs de ballon rond, FIFA 20 s'est dévoilé à l'occasion de la Gamescom 2019.

La version proposée lors du salon allemand permettait de jouer avec toutes les équipes du jeu ainsi que de découvrir les modes hors-ligne qui seront présents à sa sortie soit Coup d'envoi, Volta et mode Carrière.

Côté gameplay, FIFA 20 reste proche de son prédécesseur. Plus lent et plus axé sur la construction des actions, il faudra tout de même s'adapter légèrement en passant de l'édition 2019 à ce nouvel opus. En effet, les quelques changements impactent la façon de gérer tant l'attaque que la défense. Ainsi, les défenseurs semblent enfin plus lents que les attaquants les plus rapides. Il faudra donc faire preuve d'un placement adéquat et d'une bonne anticipation pour maîtriser les contres qui peuvent se révéler assassins. Plus question donc de laisser l'IA gérer la défense, il faudra prendre les choses en main. 

Les milieux de terrain sont, dans ce FIFA 20, plus importants que jamais. Avec une vitesse de jeu réduite, leur qualité de passe sera primordiale pour trouver l'ouverture. Les passes téléguidées semblent être de l'histoire ancienne et seuls les meilleurs joueurs seront capables d'effectuer des passes parfaites. 

Les attaquants, eux, devront apprendre à se battre lors des combats physiques avec des défenseurs qui, si ils ont perdu en vélocité, ont gagné en agressivité et en athlétisme.

Le nouveau gameplay devrait donc répondre aux attentes des joueurs. Mais on ne pourra donner un avis définitif que lors de la sortie de ce FIFA 20. L'an dernier, la version présentée à la Gamescom était loin de ce à quoi le jeu final allait ressembler.

Volta n'est pas FIFA Street

A l'annonce de l'arrivée de Volta sur FIFA 20, beaucoup ont crié au retour de FIFA Street. Mais attention, Volta n'est pas FIFA Street. Le gameplay ressemble davantage au jeu normal en version accélérée. Ne comptez donc pas enchaîner les petits ponts et les feintes improbables dès le lancement de ce nouveau mode, qui nécessitera certainement un temps d'adaptation avant d'être parfaitement maîtrisé.

L'emballage de Volta est par contre particulièrement soigné. Les animations sont incroyablement bien réalisées et les différents terrains apportent énormément de fraîcheur au jeu. Reste à voir si ce mode tiendra la dragée haute aux habituels et populaires Club pro et Ultimate Team. Avec son côté décalé et "retour aux sources" du foot de rue, on espère qu'il tiendra toutes ses promesses.

Mode Carrière: une personnalisation infinie

EA l'avait annoncé, le mode Carrière s'axera cette année principalement sur la personnalisation de son joueur ou de son manager. Une personnalisation que nous avons pu découvrir manette en main. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est ultra complète. Du type de visage à la couleur de peau en passant par la forme de chacune des zones faciales, chaque joueur et chaque manager sera cette fois-ci totalement différent. Les vêtements bénéficient eux aussi de cette nouveauté et il sera possible d'habiller son personnage de façon quasiment unique. Un très bon moyen d'augmenter l'immersion dans ce mode qui a un peu perdu de sa popularité.

Autre changement de taille, les traditionnelles conférences de presse. Fini le simple bouton à cliquer, il faudra maintenant se présenter en salle de presse et répondre aux questions des journalistes. Ces opinions influeront directement sur la façon dont vous êtes perçu(e) ainsi que sur le moral du groupe ou d'un joueur en particulier. Attention donc à ne pas bafouiller, même si on repère très vite les phrases à éviter tant celles-ci dénotent. Un peu plus de mesure aurait ainsi été appréciable pour ne pas tomber dans le cliché des mauvaises réponses.

Pour le reste, le mode Carrière reste inchangé et les habitués ne s'y perdront pas le moins du monde. Dommage car quelques défauts auraient pu être corrigés.

En conclusion, FIFA 20 semble gommer quelques erreurs de son prédécesseur sans pour autant bouleverser la licence. Les graphismes ne changent pas (si ce n'est l'arrivée de l'habillage officiel de la Bundesliga), le gameplay s'ajuste et seul Volta semble apporter un vent de fraîcheur à ce titre. On ne s'inquiète évidemment pas pour le jeu de sport le plus vendu chaque année mais attention à ne pas se reposer sur ses lauriers du côté d'EA qui voit revenir Konami et son eFootball PES à vitesse grand V.