Près d'un an et demi après la sortie de Just Cause 3, Square Enix a sorti en ce mois d'avril une version Gold, regroupant tous les DLC et certains bonus. Alors, vraie bonne affaire ou tentative d'exploiter la poule aux oeufs d'or jusqu'au bout ?

Passons sur l'histoire, qui reste identique (évidemment) au jeu de base. On retrouve Rico Rodiguez, sorte de super héros des temps modernes, qui peut tout faire et sévit sur Medici, une grande île contrôlée par un méchant dictateur. Afin de réussir à chasser ce nemesis, le héros aura à sa disposition toute une série d'équipements pas toujours utiles, souvent loufoques et encore plus élargis grâce aux ajouts des différents DLC.

Ce sont bien évidemment les DLC qui font tout l'intérêt de ce Just Cause 3 Gold Edition. Les trois DLC sont au rendez-vous: Sky Fortress, Mech Land Assault et Bavarium Sea Heist. On retrouve également quelques packs, comme les armes explosives, les véhicules armés ou encore le missile Reaper.

Enfin, on a l'impression que le gameplay a été affiné. Square Enix a profité de l'année séparant la sortie de cette Gold Edition et celle du jeu original pour effacer plusieurs bugs. Les graphismes eux, n'ont pas énormément vieillis et Medici reste impressionnante à découvrir. 

Alors, faut-il se laisser tenter par cette édition spéciale ? A 35 euros sur PS4 et Xbox One, elle apparaît comme une bonne affaire pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de découvrir ce monde ouvert fun et décalé. Pour les autres, cette Gold Edition n'est pas un passage obligé, d'autant que les DLC ne sont pas suffisamment profonds pour espérer convaincre seuls.