Le nouvel opus du jeu de football américain d’EA nous ressert le même menu mais avec une petite nouveauté pour les fans du mode carrière et l’introduction des « Superstar X-Factors ».

« HUT, HUT, HIKE ! », coup d’envoi de la 100e saison de NFL avec la sortie de Madden 20. Seann Graddy, le producteur exécutif du jeu, a expliqué que Madden 20 avait « mis l’accent sur la qualité, les finitions et surtout, l’amusement ». Et c’est bien là, l’un des points forts du jeu : les finitions et l’amusement. Le gameplay est bien plus rapide que dans le 19, les transitions et cinématiques sont plus courtes et plus dynamiques. Pour les non-initiés et ceux qui désirent découvrir le jeu, c’est un plus non-négligeable.

Par exemple, il sera plus aisé de mettre en place des tactiques de passes en Play Action car votre ligne offensive joue un rôle plus protecteur que dans l’édition précédente de Madden. En ce sens où vous n’êtes pas obligé de prendre les équipes les plus fortes pour bénéficier d’un minimum de protection pour le quarterback.

Le système de réception semble plus huilé aussi. Vos receveurs vont avoir tendance à aller chercher les balles difficiles et à en rattraper, ce qui donnera un boost à votre équipe… et surtout à vous-même.

Cependant, ce qu’on pourrait reprocher à cette édition de Madden ce sont les redondances des fautes commises : « Holding » en attaque et « Facemask » en défense. Comme si les arbitres ne savaient siffler que deux types de fautes, sachant que la deuxième est extrêmement rare en match tant elle coûte cher à l’équipe qui la commet.

Autre petit point négatif : l’IA lors des courses des joueurs. Quand vous êtes en mode QB1 (l’ordinateur dirige donc vos autres joueurs) et que vous lancez une course. Votre running back aura tendance à courir selon des trajectoires un peu trop aléatoires et à tenter des mouvements d’esquive inutiles. Des détails techniques qui peuvent paraître anodins mais quand vous avez besoin d’un yard pour passer la ligne d’avantage et que votre joueur court n’importe comment… Cela peut vite coûter cher.

Missions UItimate Team

Dans Madden 20, EA introduit le « Superstar X-Factor », une nouvelle fonction propre à chaque joueur et qui permet de mettre en avant des capacités spéciales. Le joueur sera amené à réussir des mini-défis dans le match pour libérer la puissance de son personnage sur le terrain. Des atouts qui peuvent être déterminants tant en défense qu’en attaque.

EA ne l’a jamais caché : l’expérience Ultimate Team de ses jeux est sûrement l’un des aspects les plus travaillés car c’est l’un des modes les plus prisés. Cette année, les fans d’UT auront la possibilité de faire évoluer leur équipe avec des missions proposées par le jeu. Madden a également mis en place un système de progression plus clair pour le déblocage des objets et des récompenses.

Visage d’une franchise

Mais la plus grosse nouveauté de Madden (même si on parle plus d’un retour d’un ancien mode de jeu), c’est « Face of the Franchise : QB1 ». Un mode dans lequel le joueur incarne un quarterback à l’université et qui essaye de faire son chemin vers la NFL. Joli clin d’œil d’EA quand on connaît l’engouement pour le sport universitaire aux Etats-Unis (et le désir de certains fans de voir débarquer un jeu uniquement axé sur le football américain en NCAA).

Vous aurez la possibilité de choisir une école (toutes les grandes universités américaines ne sont pas représentées malheureusement) et de prendre part à la demi-finale et à la finale du championnat universitaire (National Championship).

En fonction de vos résultats, votre joueur se présentera à la draft et sera choisi dans un des sept tours. Il est évident qu’entre la victoire en finale et une défaite en demi-finale, votre position au sein de la draft changera. Et c’est peut-être là un des aspects les plus réalistes du jeu puisque vous n’êtes pas sûr d’atterrir dans la franchise de vos rêves. Fans des Patriots, il faudra donc vous lever tôt pour être drafté chez eux et remplacer Tom Brady.

Petit bémol pour la personnalisation de votre personnage avec les visages pré-faits. Si vous désirez réellement faire un personnage à votre image, il faudra mettre du cœur à l’ouvrage avec les options pour retoucher les traits du visage.

Les interactions avec vos équipiers et vos adversaires en amont des rencontres vous donneront des boosts d’XP mais également des défis à accomplir.

A noter que vous ne jouez QUE le quarterback et que le reste de votre équipe est dirigée par l’ordinateur.

Concernant les autres modes de jeu de Madden 20, pas de grandes nouveautés concernant le mode Franchise (Carrière avec une équipe) et Exhibition (le mode amical). EA a joué ses atouts avec les nouveautés de cette année.

Madden NFL 20 est donc un opus très solide qui fait oublier ses quelques petits défauts techniques (personne n’est parfait !) avec cette expérience « QB1 » et les nouveautés du mode Ultimate Team.