Jeux vidéo Le jeu des créateurs d'Until Dawn vous invite à une croisière effrayante sur un navire abandonné...

Nous vous en parlions au cours du mois de juillet, le nouveau jeu de Supermassive Games, toujours dans la veine d'Until Dawn, vous proposait de vivre une aventure horrifique seul ou en coop en suivant l'histoire de cinq jeunes gens embarqués dans un voyage terrible qui les mènera à bord d'un navire de guerre abandonné et potentiellement hanté. Avec réussite ?

Dans ce premier volet de l’anthologie The Dark Pictures, nous suivons donc Brad, Alex, Julia, Conrad et Fliss qui partent en mer à la recherche d'une épave d'avion. Bien vite, leur séjour de plongée va prendre un tournant inattendu qui les mènera, de force, à explorer l'Ourang Medan, un navire de guerre disparu des radars depuis bien longtemps et qui semble sujet à une terrible malédiction. Man of Medan connaît ses classiques et les plus adeptes des films d'épouvante remarqueront quelques références bien senties. Le jeu s'apparente d'ailleurs plus à un film interactif qu'à une véritable aventure vidéoludique et le joueur sera encore plus passif que dans Until Dawn. Quelques QTE (certains empruntés à Until Dawn, d'autres inédits) viendront tester vos réflexes et décider du sort des 5 personnages, bien que ce soient, une nouvelle fois, les choix que vous opérerez qui donneront une direction au déroulement du scénario. 

Le sentiment manette en main est, à l'exception des QTE précités, un peu lourd. Les déplacements sont lents, ce qui donnera une impression de naturel chez les uns mais frustrera les autres. Fort heureusement, ces séquences sont assez rares puisque la majorité du jeu consiste en des cinématiques ou des phases de dialogues à deux options. Le jeu est découpé en trois actes. Le premier est de loin le meilleur et laisse place à un deuxième acte rébarbatif et un dernier bien trop expéditif. On aurait aimé un peu plus d'équilibre entre ces trois séquences, qui laissent un goût de trop peu une fois le jeu terminé.

Si Man of Medan est porté par son système de choix qui oriente le jeu vers de multiples fins et par un casting pas trop à la masse (même si il n'égale pas celui d'Until Dawn), le jeu connaît plusieurs pépins d'ampleur. Le premier est technique puisque de nombreuses saccades et des temps de chargement inopinés viendront perturber l'immersion du joueur. Un freeze nous a même fait perdre un personnage. Le problème semble être de moindre importance sur PC et handicape surtout les joueurs console. Le deuxième point est le scénario, qui varie entre les très bonnes idées et les moments bien plus tirés par les cheveux. Le troisième gros problème est la peur. Certes, Man of Medan est stressant et propose quelques jump scares bien placés, mais le sentiment de peur quasiment ininterrompu d'Until Dawn est loin d'être de retour dans cet opus.

Le mode coop sauve néanmoins le jeu en proposant du jamais vu: un film d'horreur interactif à deux où chacun voit les événements différemment et influe directement sur la partie de l'autre. Une vraie réussite qui dépasse de loin le mode solo et apporte de la fraîcheur au genre.

En conclusion et malgré de très belles choses, Man of Medan laisse le joueur sur sa faim. Le scénario de départ et le principe du film interactif sont très bien maîtrisés mais le déroulé des événements ainsi que les nombreux soucis techniques nuisent à l'expérience finale. Comptez 4 heures pour finir le jeu en ligne droite même si, grâce à son scénario à choix multiples, le jeu offre une excellente rejouabilité. Son petit prix (25 euros) et le mode coop nous incitent tout de même à vous le conseiller. Mais il faudra faire mieux dans les prochains épisodes de l'anthologie si Supermassive souhaite fidéliser les joueurs.