C’est en grande pompe que le stick arcade de Nacon a débarqué à la rédaction. En coulisse, nous n’avons pas la prétention de posséder un pro en la matière. C’est pour cette raison que nous avons décidé de prendre tout notre temps pour appréhender cet objet afin de ne pas laisser l’exaltation du début submerger notre point de vue.

Avec ces belles finitions rectangulaires, il faut le dire, le Daija impose un style massif. Cette stature lui confère un aspect démesuré pouvant impressionner et désarçonner un joueur n’ayant jamais réellement touché un stick arcade. Pour cause, ses dimensions de 380 x 260 x 121mm et son poids de 2,7 kg ne viendront pas démentir nos propos. Ce n’est pas pour autant que ces différentes caractéristiques empiéteront sur la prise en main. Mentionnons également la présence d’un câble USB long de 3m et facilement rangeable dans le boitier du stick.

1
© D.R.

Habitué à jouer à la manette sur nos différents jeux de combat, le Daija Arcade Stick révolutionne notre conception du gameplay sur ces types de jeux vidéo. Après un temps d’adaptation, les quarts-de-cercle sortent avec une aisance déconcertante, nos doigts voltigent sur le stick avec la maitrise d’un pianiste. L’impression d’avoir atteint un nouveau niveau inaccessible sur un temps de jeu comparable à la manette est omniprésente. Par ailleurs, notre temps d’adaptation n’aura pas été suffisant pour venir à bout des boutons se situant sur le flanc du boitier. Les boutons home, options ou encore le pavé tactile se trouvant à cet endroit ne facilitent pas l’accessibilité.

2
© D.R.

À l’instar de notre test, le stick arcade joue le jeu de la transparence pour se laisser trifouiller de l’intérieur. En effet, il est extrêmement aisé d’ouvrir la bête pour observer ce qu’elle a dans le ventre. D’emblée, nous trouvons une tête changeable pour modifier le joystick d’un format boule à un format poire et ce afin de s’adapter aux préférences des joueurs. Le tournevis fourni est là pour aider l’âme de mini-bricoleur qui sommeille en nous.

3
© D.R.

À la rédaction, certains de nos testeurs ne peuvent cacher leur amour pour les jeux rétro. Et nous pouvons vous le dire, le Daija étant compatible sur PC en plus de la PS4 et de la PS3, impossible de ne pas nous adonner aux joies des jeux d’antan … Quel pied…

La marque Nacon semble taper dans le mille pour une première création de cet acabit. Si la réussite semble atteinte à nos yeux de débutant, c’est aussi probablement parce que nous avons eu l’opportunité de nous essayer sur une œuvre créée en collaboration avec Kayane. Cette joueuse est un peu considérée comme la reine du versus fighting en France. Les conseils de celle-ci ont probablement plus que bénéficié à la création du stick.

Après 1 mois de test, nous avons succombé au plaisir de pouvoir se bastonner à l’aide d’un stick arcade. Si comme nous, vous êtes un débutant rêvant de démarrer avec un matériel à la hauteur, aucun doute que le Nacon Daija Arcade Stick est ce qu’il vous faut.

Notre statut de néophyte nous positionne dans l’impossibilité de comparer l’objet face à la concurrence. Pour autant, nous ne pouvons que tomber sous le charme d’avoir eu la sensation de débuter sur un modèle privilégiant le confort du joueur et la qualité. Pour un prix avoisinant les 200€, Nacon mise sur un public prêt à mettre une certaine somme tout en restant accessible aux joueurs désirant mettre un pied dans le monde du stick arcade.