Dans les jeux de sniper, deux licences s'affrontent depuis un moment maintenant, Sniper Elite et Sniper: Ghost Warrior. Si la première a depuis longtemps trouvé son public, la seconde a mis bien du temps à faire son trou. Cet épisode pourrait définitivement la lancer... si on passe outre les nombreux bugs !

Parlons directement de ce qui fait mal : l'optimisation et les bugs. Si l'on attend de ce Sniper: Ghost Warrior 3 d'être parfait dans sa réalisation, on sera forcément déçu. Les temps de chargement sont terriblement longs (on ne pensait pas revivre ça en 2017) et il arrive que le jeu crashe subitement, sans aucune raison. Enfin, la version française est mauvaise et le jeu d'acteur pathétique, si bien que l'on aura du mal à croire en l'histoire qu'on nous raconte. Mais si l'on passe outre ces obstacles assez rebutants, on découvre un jeu sympathique et pas si mal ficelé.

© CI Games


En effet, même si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard et ne révolutionne pas le genre (l'histoire d'un Américain qui intervient face à des séparatistes en Géorgie), il réserve tout de même plusieurs surprises qui auront le mérite de relancer l'intérêt du joueur quand celui-ci a tendance à s'endormir face à la répétitivité des missions. Il faut dire qu'un jeu de sniper est souvent redondant, reposant sur l'infiltration, le tir à distance et les actions au corps-à-corps.

Là où Sniper: Ghost Warrior 3 sort du lot, c'est sur l'IA et, surtout, sur le sentiment de jouissance qu'on ressent lorsqu'on arrive à éliminer tout un avant-poste sans avoir été détecté une seule fois. Certes, l'IA est perfectible mais on a vu bien pire. Les ennemis ne sont pas idiots, n'oublient pas le joueur au bout d'un certain temps et auront tendance à attaquer à plusieurs pour éliminer leur cible. L'animation autour de la balle lorsqu'on effectue un tir lointain est sympathique, même si elle devient vite lassante. Par contre, on ne râle jamais devant la possibilité d'éliminer un ennemi à distance tant les tirs au sniper sont plutôt réalistes et surtout plaisants.

© CI Games


Basé sur un open world "à la Farcry", Sniper: Ghost Warrior 3 tiendra le joueur en haleine pendant une petite dizaine d'heures, une durée honnête, sans plus. Un "bon petit jeu", qui s'en sort sans les honneurs mais avec les encouragements du jury: "efforts à poursuivre".