Très attendu par les fans du petit dragon violet, le portage sur Nintendo Switch s’est enfin dévoilé pour le plaisir des amateurs de portabilité.

Lorsque presque un an auparavant sortait Spyro sur PlayStation et Xbox One, il était impossible de ne pas se mettre à fantasmer l’adaptation de notre dragon préféré sur la petite dernière de Nintendo. Ce rêve se réalise enfin pour livrer une aventure sciant à merveille au format de la Nintendo Switch.

Le portage sur une console moins puissante pouvait effrayer une partie des joueurs, il n’était pourtant pas nécessaire de s’affoler à outrance. Car même si visuellement l’œuvre perd de sa superbe en livrant moins de détails ou un affichage un peu moins fin, le bonheur de profiter de Spyro partout et à tout moment supplante la beauté des versions PlayStation et Xbox One. Si certaines séquences bien remplies font suffoquer la console à quelques instants, impossible de ne pas pardonner à la Switch de nous offrir un plaisir des plus nostalgiques.

Au-delà d’un portage réussi, Spyro offre la même expérience alléchante que proposée il y a un an sur PS4 et Xbox One. Le remaster des jeux d’antan propulse les joueurs dans un monde de nostalgie et de satisfaction infantile retrouvées. Jouer n’importe où constitue une chance inestimable pour un jeu qui semble avoir été pensé pour la mentalité véhiculée par la Nintendo Switch.