Le deuxième Ubisoft Forward, événement diffusé en direct et dédié à l'actualité et aux nouveautés de l'éditeur, a eu lieu hier soir. Outre les différentes annonces distillées par Ubisoft concernant ses titres majeurs dont Rainbow Six Siege, Far Cry ou encore Watch Dogs Legion, le géant français du jeu vidéo en a également profité pour présenter son futur titre : Immortals Fenyx Rising.

Dans le cadre de cette annonce, nous avons eu le privilège de nous immerger durant deux heures dans ce monde fantastique, tiré de la mythologie grecque, et ainsi prendre les commandes de Fenyx, notre sympathique avatar bourré de compétences et avide d'aventure.

Il est bon de préciser que notre expérience de jeu s'est faite sur une version alpha du titre (mais déjà très stable et très impressionnante) et le temps d'un chapitre seulement. Plusieurs ajouts et modifications seront encore faits entre cette preview et la sortie officielle du jeu le 3 décembre 2020.

Des débuts plus que prometteurs

Lorsque l'on sait que c'est l'équipe en charge d'Assassin's Creed Odyssey qui est derrière ce titre, on ne peut que se réjouir à l'avance ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les développeurs ont su s'écarter suffisamment de leur licence phare pour proposer un action-RPG à la troisième personne qui n'a rien à envier à la concurrence.

© Ubisoft

Libérée des contraintes d'une licence AAA, l'équipe a pu se faire plaisir en implémentant des graphismes simples mais drôlement efficaces ! Durant toute la session, nous avons pu ressentir un réel plaisir de travail de la part des équipes derrière ce titre, avec un humour décapant et des phases de jeu pensées et pertinentes. On est loin de la répétition de certaines actions présentes dans la plupart des titres à gros budget.

Après une cinématique de quelques minutes présentant la zone et introduisant l'univers de jeu, nous sommes directement passés aux commandes de Fenyx, jeune héros bien déterminé à sauver les Dieux grecs du terrible Typhon, traître parmi les traîtres et ennemi juré de Zeus et ses amis.

Des compétences utiles et agréables

En tant qu'élu des Dieux, le jeune Fenyx possède de nombreux pouvoirs, notamment grâce à l'acquisition d'armes appartenant à ces derniers. De l'épée d’Achille aux ailes de Dédale, vous serez à la tête de nombreuses capacités de combat (dash, combo, familier, ...) mais également de sorts utilitaires servant à déplacer des éléments de décor ou tout simplement à voler dans ce monde ouvert !

© Ubisoft

Grâce à ce dernier atout, la sensation de liberté que vous procure le vol au-dessus des plaines des sept régions de l’Île d’Or est sans égal ! Notez également que vous pourrez vous procurer une monture pour les déplacements à pieds, ce qui ajoute une rapidité de mobilité non négligeable (et parfois oubliée) dans ce genre de titre !

Une multitude de choses à faire

La zone que nous avons eu l'occasion de fouler regorge d'activités diverses. Outre l'histoire principale, qui devrait être conclue en une trentaine d'heures, une multitude de quêtes annexes, de coffres et d'événements vous occuperont encore pour de longues heures supplémentaires !

De la collecte de ressources à la fabrication de potions, de la résolution de puzzles à la découverte de secrets, ou encore les instances appelées le Tartare qui vous permettront d'acquérir de nouveaux pouvoirs et de l'équipement supplémentaire, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer une seconde. Ceci dit, n'hésitez pas à vous arrêter de temps en temps afin d'admirer le paysage et les décors, surtout lorsque vous prendrez de l'altitude !

Nous avons également été agréablement surpris de la difficulté de certains puzzles et énigmes. Sans être infranchissables, ces derniers ne vous donneront nullement l'impression d'avoir été implémentés par obligation, vous prenant pour un joueur sans cerveau. Il vous faudra faire preuve de perspicacité, de réflexes dans les phases de plateformes, la réponse ne vous étant pas bêtement donnée gratuitement. Enfin un peu de difficulté dans ce genre de phases de jeu !

© Ubisoft

Un dernier point, qui devrait diviser la communauté des joueurs, est le fait des combats non omniprésents durant le jeu. Bon nombre de PNJs peuplent l'univers et se baladeront un peu partout (surtout autour des objectifs). Mais on ne tombe pas dans le phénomène "Pokemon" où les phases de combat sont omniprésentes et où il est impossible de faire trois pas sans déclencher un duel. Si vous le souhaitez, il vous sera possible, notamment grâce à votre monture ou vos ailes, de vous rendre près d'un objectif sans devoir affronter la moitié des monstres de la carte.

Une personnalisation originale et bienvenue

RPG oblige, vous aurez l'occasion au fil de vos aventures de trouver de l'équipement afin de devenir plus fort. Mais ici, en plus de modifier certaines de vos caractéristiques, le changement de pièces d'équipements modifiera également votre look ! Il en va de même pour votre monture et bien d'autres éléments !

© Ubisoft

Ce détail rajoute pas mal de fun et vous vous prendrez très vite au jeu de trouver les coffres secrets afin d'étoffer votre garde-robe !

Une maniabilité à la manette nerveuse et jouissive

Attendu sur PC, PS4, Switch, Xbox One, Stadia et les consoles next-gen, le titre dévoilera toutes ses qualités avec une utilisation à la manette. Le contrôleur Xbox One que nous avons utilisé sur PC a rempli son office à merveille et nous a procuré énormément de plaisir lors des combats, certes parfois un peu brouillons à cause d'une caméra légèrement capricieuse, mais néanmoins très satisfaisants !

© Ubisoft

Il vous faudra tout de même quelques longues minutes d'adaptation pour assimiler tous les contrôles et les différentes capacités de votre héros. Mais une fois bien en mains, la satisfaction est présente et il ne sera pas rare de vous payer une petite tranche de vol rien que pour le plaisir.

On a aimé / on n'a pas aimé

+ L'univers "cartoonesque" et fantastique

+ L'humour des narrateurs

+ Les phases de puzzle et énigmes

+ Les combats dynamiques

- La multiplication des commandes

- La caméra lors de certains combats ou phase de plateformes