Cubitus est orphelin

Hubert Leclercq

Dupa, l'auteur d'un des cabots les plus célèbres de la bande dessinée s'est éteint à 55 ans

BRUXELLES `Je ne vais quand même pas me prendre au sérieux à mon âge. Je ne suis peut-être pas le plus vieux de la profession, mais j'ai suffisamment de planches c'est le cas de le dire pour pouvoir parler avec une certaine autorité de ce métier qui m'a tout apporté. La B.D., c'est une femme exigeante, jalouse et passionnante. Un être qui peut vous faire des cadeaux merveilleux si vous êtes honnête avec lui, si vous ne trichez pas´, lançait Luc Dupanloup, alias Dupa, lors d'une rencontre improvisée au festival de la bande dessinée d'Angoulême.

Dupa, le père de Cubitus, le chien le plus rond du 9e art, ne cherchait pas la publicité, il ne courait pas les médias, mais il ne tentait jamais de les éviter. Quand il commençait à parler de sa carrière, de son personnage et surtout de ses amis de la bande dessinée, l'homme à la moustache gauloise était intarissable.

`Les mauvais moments, on les oublie vite. Il ne faut pas croire que cela a toujours été facile pour moi, mais je préfère faire une croix sur cette période pour ne retenir que les rigolades, les grandes satisfactions et les copains.´

Dupa était tout en rondeur, comme son personnage. Un épicurien patenté qui était parvenu à imposer son personnage aux quatre coins du monde. Comme tous les auteurs d'une certaine génération, bercés par les conseils de Greg, de Franquin, de Tilieux ou de Peyo, Dupa avait la capacité de faire oublier les heures passées derrière sa planche. En parcourant les gags, on ne retient que le plaisir qu'il procure. Le travail et la sueur s'effacent. `Le lecteur , quand il se donne la peine d'acheter une de vos bandes dessinées, c'est parce qu'il a envie de passer un bon moment. Je crois qu'il se fout de connaître vos états d'âme. Quand je m'installe derrière ma planche, j'essaie donc de tout oublier pour ne penser qu'à Cubitus. Parfois, je dois avouer que c'est lui qui ne me lâche pas facilement. Cela fait tellement longtemps que l'on vit ensemble que parfois j'ai l'impression de me comporter comme un sale cabot´, continuait cet auteur qui avait fait ses premières armes sous les conseils de Greg, alors rédacteur en chef du journal Tintin.

Elève de Greg

Comme tout novice, Dupa devra se faire la main, dès 1963, en collaborant aux épisodes de Zig et Pu ce et aux aventures d' Achille Talon de son boss.

Trois ans de labeur qui le verront suer sur des bandes dessinées comme Fifi, Fleurette, ou Luc Junior. En 1966, Dupa entre par la grande porte dans l'équipe du Journal Tintin. C'est dans ce magazine pour les jeunes qu'apparaît pour la première fois son personnage de Cubitus. Le gros chien blanc, juste orné d'un morceau de queue jaune, marchant sur ses deux pattes et se permettant des réflexions que n'aurait pas reniées Achille Talon. Le succès est immédiat. Les gosses, public impitoyable, en redemandent. Dupa n'abandonnera plus jamais ce personnage, malgré des petites incartades comme son travail exemplaire sur le Chlorophyle de Raymond Macherot pour lequel il travaillera sur des scénarios de Bob De Groot ou de Greg.

Un magazine Cubitus verra le jour de manière éphémère. Les Japonais, en quête de talents adaptables sur petits écrans, seront aussi séduits par son personnage plein de tendresse. Une collaboration verra le jour, qui débouchera sur une série de dessins animés. Un succès international qui ouvre à Dupa les portes d'un merchandising qui ajoutera encore à la popularité de son univers.

Dupa, c'était aussi un scénariste de récits réalistes ou même fantastiques. Une veine qu'il exploitait avec talent mais qui ne lui vaudra jamais la reconnaissance du grand public.

Dupa se repliera donc sur sa série fétiche, jusqu'à ce mercredi 8 novembre, où il s'est éteint des suites d'une hémorragie cérébrale. Dupa n'avait que 55 ans et venait de déposer au Lombard, son éditeur de toujours, les dernières planches du 37e album de Cubitus qui devrait paraître en février prochain sous le titre de Cubitus, ça n'arrive qu'à toi.

Découvrez en exclusivité une planche du prochain Cubitus

Ed. Le Lombard

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be