Philippe Besson: "Le temps court, essayons de le ralentir un peu"

Dans Paris-Briançon, Philippe Besson va jusqu’au bout du drame. Non sans avoir partagé de sublimes moments de vie.

Philippe Besson: "Le temps court, essayons de le ralentir un peu"
©Maxime Reychman
C'est un espace clos – on aurait pu écrire confiné – qui est déjà un voyage. Des wagons à l'ancienne, tractés par une locomotive qui prend son temps. Un train de nuit comme dans les fantasmes, de ceux qui nous emmènent au bout du monde : l'Orient Express, le Transsibérien… Celui dans lequel Philippe Besson embarque ses personnages et ses lecteurs fait, plus modestement, la liaison entre Paris et Briançon, au cœur des Hautes-Alpes. Le temps d'un voyage, Alexis, Victor, Catherine, Jean-Louis, Serge, Julia et ses...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité