Livres/BD Alain-Fabien Delon signe De la race des seigneurs, dans lequel toute ressemblance…

Quel étrange exercice que celui dans lequel s’est lancé Alain-Fabien Delon avec son premier roman, De la race des seigneurs… "Je ne voulais pas faire un livre-témoignage ni un document mais véritablement un roman, avec de la fiction, des inventions, du romanesque", écrit-il dans ses remerciements. Si l’on comprend l’intention, louable, force est d’admettre que, quoi qu’il fasse - et c’est tout le paradoxe de ce texte - la filiation est partout et il ne faut pas attendre plus loin que la page 12, dans le prologue, pour qu’Alex, le héros, se qualifie lui-même de "fils de…"

(...)