Ces dernières années l’ont confirmé : Denis Brogniart est l’animateur le plus bankable du moment. Visage emblématique de Koh-Lanta, programme phare de TF1, il est également celui de nombreux autres primes de la chaîne. Mais, le Dijonnais de 53 ans est surtout un journaliste qui aime raconter des histoires. Avec Un soldat presque exemplaire, Denis Brogniart réalise un rêve qu’il avait depuis longtemps, celui d’écrire un roman. “Je n’en avais jamais eu ni le temps, ni le courage avant le premier confinement. Puis ça m’est venu comme une évidence. Comme je suis hyperactif, j’ai eu peur de m’ennuyer chez moi, donc je me suis lancé”, confie l’animateur dans les colonnes d’Ouest France.

Ce qui l’a inspiré pour ce bouquin de 352 pages, c’est l’histoire vraie de Stanislas, un soldat français, et de son ex-femme, Marie, un ancien couple qu’il avait rencontré quelques années auparavant. Stanislas était revenu de missions au Mali, au Kosovo et en Afghanistan et souffrait de stress post-traumatique. Un trouble qui, mêlé à l’alcool, l’avait rendu très violent avec sa femme de l’époque. Ayant lui-même fait son service militaire avant de devenir journaliste, Denis Brogniart, également parrain des blessés de guerre, trouvait que cette histoire pouvait être la base d’un bon roman.

Des scènes violentes et crues

Dès les premières pages, les lecteurs du livre se retrouveront face à des scènes d’une violence inouïe, celle où Stanislas bat sa femme et manque de la tuer. Plus tard, des scènes de sexe très crues seront également détaillées. “L’histoire est brute. Je ne me voyais pas l’édulcorer. Je voulais que mon écriture se mette au diapason de ce qui s’est passé. Et c’est le cas aussi pour les scènes de sexe, comme lorsque Marie se filme faisant une fellation à un autre homme pour se venger, explique l’animateur à Ciné Télé Revue. Quand elle m’a raconté ça, je n’en croyais pas mes oreilles. Mais cette scène est primordiale, car elle montre l’état de détresse de cette femme.”


Il recadre un internaute : “Ça me fait du bien”

La veille de la sortie de l’ouvrage, alors que Denis Brogniart venait de partager la première de couverture sur Twitter, un internaute lui adresse un message peu plaisant. “@DenisBrogniart se met à écrire !!, reste donc cantonné à tes fake jeux d’aventure tu seras moins ridicule sur TF1 que chez mon libraire”, écrit la personne qui se cache derrière le pseudonyme “Diabolo”.

L’animateur n’a pas tardé à répondre à ces propos haineux. “Pourquoi me suivez vous cher Diabolo (ce surnom vous va bien !) si c’est pour écrire ce message d’auteur !, commence-t-il. Votre impertinence de pacotille est à la hauteur de votre anonymat. Je sais il ne faut pas répondre à ce genre d’écrit affligeant mais bon ce matin ça m’a fait du bien.