Livres/BD Deux femmes qui perdent la mémoire, un Œil qui se venge et un bébé dans une poubelle : Céline Denjean ose tout. Et on aime ça.

Tenez-le vous pour dit : quand vous déciderez d’ouvrir Double amnésie, prévoyez quelques heures de liberté dans vos agendas. Car une fois harponné, Céline Denjean, qui confie avec le sourire que, le crime est son affaire, ne vous lâchera plus. Entre une jeune femme accusée du meurtre d’un enfant qu’elle ne souvient pas avoir mis au monde et une châtelaine dépressive qui a, elle aussi, la mémoire qui flanche, l’auteur jette des ponts qu’elle s’empresse de vous empêcher d’emprunter. Une gymnastique jubilatoire, où l’on investit, tour à tour, la tête d’un vengeur pas très masqué, d’une flic tristounette et de quelques riches Bretons dont on ne peut s’empêcher de se dire qu’ils méritent bien tout ce qu’il leur arrive… Rencontre parisienne, devant une salade thaïe.

(...)