Livres/BD Un transat, une boisson fraîche et un bon livre qui fait du bien…

Ne dites jamais à un auteur de littérature feel-good qu’il a choisi un genre facile, vous pourriez le mettre en colère. Prenez Carène Ponte, par exemple. D’une gentillesse et d’une douceur à toute épreuve, la dame sort les griffes quand on la titille sur le sujet. Il suffit de jeter un œil à son blog pour s’en convaincre. Dans un post datant d’il y a un peu plus d’un an et intitulé " Je suis auteure de feel-good et j’en suis fière ", elle commence avec ces mots " J’ai hésité à intituler ce billet ‘Je suis auteure de feel-good et je vous emmerde’, m ais bon, je me suis dit que ce serait un poil polémique." Et de réagir à une chronique entendue à la radio qui tirait à boulets rouges sur ce sous-genre auquel elle appartient…

Alors faisons fi de la guerre qui oppose la "grande littérature" à la petite et embarquons avec nous quelques ouvrages qui auront le mérite d’ajouter au plaisir du soleil et des vacances celui de s’évader entre les pages. Que ce soient celles de Carène Ponte ou d’Emmanuel Kant.

1. On vous en a déjà parlé mais comment passer à côté d’E.L. James qui, depuis la sortie de Monsieur, truste les sommets des ventes, tous pays confondus ? Pour être parfaitement honnête, on ne comprend absolument pas le phénomène, ce roman pseudo-coquin n’étant qu’un ramassis de clichés, les femmes étant, de plus, réduites au rôle de pauvres choses qu’il faut protéger et qui mieux qu’un milliardaire (qui ferait passer Rocco Siffredi pour un bambin) pour s’en charger. Mais puisqu’il en faut pour tous les goûts…

(...)