Les caricaturistes de presse ne pullullent pas en Belgique francophone. Encore moins quand il s’agit de croquer des sportives et des sportifs. Si l’actu quotidienne est suivie par Dubus dans nos colonnes, Pascal De Cubber alias Pad’r sévit dans les pages de la DH depuis des années pour saisir les émotions du sport. Rencontre avec ce Nivellois dans sa ville pour parler de tout et de rien. Mais surtout de son album annuel « Belle Armada » paru chez le dynamique éditeur Chronica.

Un rapide coup d’œil sur la couverture offre déjà un bon résumé de ce millésime 2021 qui nous a gâtés : Vincent Kompany, les J.O. et ses médailles, le Tour de France et cette pancarte qui fait tomber le peloton comme un jeu de cartes, les Diables rouges évidemment ou encore la bouffée d’oxygène amenée par l’Union Saint-Gilloise. Pad’r a été de tous les instants. Enfin presque…

"Durant les Jeux olympiques, j’étais en vacances et donc un peu frustré de ne pas pouvoir réagir à chaud sur les médailles d’or des hockeyeurs, de Nafi ou encore de Nina Derwael", raconte-t-il.

Elles et ils sont bien évidemment dans l’album, qui, certes, rassemble ses dessins de l’année (il bosse aussi pour La Tribune à la RTBF et Télépro) mais accueille aussi une quarantaine d’inédits.

"Le dessin (inédit) concernant Christian Eriksen, j’y tenais. Durant des minutes, j’étais pétrifié à l’idée de vivre sa mort en direct. J’avais besoin dessiné ce moment d’émotion. La réaction immédiate concernant la disparition de Diego Maradona et sa célèbre main de Dieu, que j’ai postée sur les réseaux sociaux, m’a valu ma première publication, à l’âge de 53 ans, dans le quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws. "

Durant cette année 2021, certains personnages et certaines personnalités sportives ont quitté le devant de la scène mais heureusement de nouvelles têtes ont émergé.

" Nina Derwael la gymnaste mais aussi Wout Van Aert qui est devenu une figure incontournable. Pour le moment, je travaille sur Undav, le buteur de l’Union Saint-Gilloise qui devient un acteur majeur de notre division 1. "

Pour mettre l’eau à la bouche du lecteur, Pad’r a pu compter sur le concours de Vincent Vanasch, le gardien des Red Lions devenu héros national le 5 août dernier en stoppant la dernière tentative hollandaise et offrant à la Belgique du hockey le Graal doré absolu.

" J’ai connu Vincent lors du croquis challenge pour Viva for Life avec la RTBF. Nous avons sympathisé ainsi qu’avec la famille. Je suis très fier qu’il ait accepté de signer la préface."

Le père de Vincent, devenu une célébrité du jour au lendemain du titre olympique, a d’ailleurs droit à sa caricature.

Comme tout dessinateur, Pad’r a des chouchous. Non pas tellement en termes humains puisqu’il rencontre peu ses modèles mais en tant que croqueur de tronches.

"J’avoue que j’aimerais rencontrer les Diables rouges car cela me manque un peu. Je croque des gens que je ne vois qu’à la télé. Mon quatuor préféré à caricaturer : Courtois, De Bruyne et sa grosse bouche, Eden Hazard et Vincent Kompany."

Belle Armada de Pad’r. Préface de Vincent Vanasch

Editions Chronica (prix : 19.95 euros)