Livres/BD Henri Vernes, le papa de Bob Morane, fête aujourd’hui ses 100 ans.

"Bob Morane ? Il est en pleine forme. Il a comme toujours 33 ans et est à nouveau très amoureux. Je l’entends moins parler de Tania Orloff et de Miss Ylang Ylang. Je le sens très attiré par la fille d’une amie qu’il a connue dans le temps. Je pense savoir qu’il se trouve dans la Vallée du Lac bleu, vous savez, celle que le Pérou lui a offerte dans les Andes quand il a sauvé le pays d’un cataclysme nucléaire. Et Bill Ballantine, ben lui ne changera jamais. La dernière fois, il terminait une bouteille de whisky, du Zat 77 bien évidemment."

L’œil malicieux, Henri Vernes nous livre les dernières nouvelles de Bob Morane, ce personnage qu’il a créé, lui qui a aujourd’hui 100 ans. Pas loin de la porte de Hal, son appartement que "je ne quitte plus beaucoup", est un musée, encombré de trésors rapportés des quatre coins du monde que ce bourlingueur a sillonné. "J’ai du regret pour ma production littéraire. On ne s’en occupe pas beaucoup. Elle se porte moins bien. C’est comme ça."

Avec l’Aventurier, le groupe Indochine lui a pourtant donné une seconde jeunesse. "Cette chanson, je l’ai découverte… à la télé. Nicola Sirkis n’avait pas demandé l’autorisation. Lui et moi, on s’est rencontrés ici par la suite. Ça s’est très bien passé. Je sais qu’il la joue souvent en concert."

(...)