L'ouvrage est préfacé par le comédien et humoriste Bruno Coppens qui propose un dialogue surréaliste illustrant la richesse et la variété de la langue française et de ses dérivés belges


Testez-vous

BRUXELLES La maison d'édition De Boeck-Duculot propose, dès le 15 juillet prochain, un scientifique mais aussi savoureux "Dictionnaiore des belgicismes" dirigé par Michel Francard, professeur de linguistique française à l' UCL. Si le français en usage en Belgique est l'une des variétés du français les mieux décrites à ce jour, certains mots n'avaient jamais été relevés dans les inventaires antérieurs.

En fait, plus de 2.200 "items" sont décrits ici, le nombre le plus important jamais rassemblé jusqu'ici et cela grâce à une enquête de terrain au cours de laquelle les seules expressions réellement en usage aujourd'hui ont été prises en compte.L'utilisateur trouve dans ce dictionnaire les mots, les sens ou les expressions qui sont repris avec la marque "Belgique" dans les dictionnaires usuels du français mais bien d'autres encore qui ne sont repris nulle part ailleurs.

Par ailleurs, pour chaque entrée on peut trouver la prononciation, la catégorie grammaticale, la définition, des exemples forgés, un équivalent en français de référence, des rapprochements avec d'autres pays francophones, des explications étymologiques et des anecdotes.

L'ouvrage est préfacé par le comédien et humoriste Bruno Coppens qui propose un dialogue surréaliste illustrant la richesse et la variété de la langue française et de ses dérivés belges.Le "Dictionnaire des belgicismes", élaboré sous la direction de Michel Francard et publié aux éditions De Boeck-Duculot, comprend quelque 400 pages et est proposé au prix de 24,50 euros.

© La Dernière Heure 2010