Retrouvé inconscient dans sa propriété de Minneapolis, Prince Rogers Nelson n'a pu être réanimé jeudi. Retour sur quinze anecodtes marquantes.

1. Prince a formé son premier groupe à l’âge de 13 ans. Il s’appelait Grand Central. Sans surprise, c’est du côté de Sly and the family Stone et Earth, Wind and Fire qu’il lorgnait.

2. Prince a écrit et composé plus de chansons que les Beatles. Son catalogue contient largement plus de 600 titres. Et c’est sans compter les coffres de sa résidence de Paisley Park qui en recèlent encore d’innombrables.

3. Savez-vous qu’à l’origine “Purple rain”, le titre qui propulsa Prince au panthéon de la musique, était long de 11 minutes ? Enregistré en live, il a été amputé d’un couplet et d’un refrain ayant été jugés inappropriés parce que traitant d’argent : “Honey I don’t want your money, no, no. I don’t even think I want your love. If I wanted either one I would take your money and, I want the heavy stuff.” (“Non non Chérie, je ne veux pas de ton argent. Je ne pense même pas vouloir de ton amour. Et si je voulais de l’un ou de l’autre, je prendrai ton argent. Je veux des choses qui pèsent”). Etonnant lorsqu’on sait que le film “Purple rain” a coûté 7 millions de dollars et en a rapporté près de 70 millions !

4. Fin juillet 1984, Prince était au zénith. Il trustait la première place du box-office avec le film “Purple rain” et celle des charts avec “When doves cry”. Quant à la B.O. de “Purple Rain”, elle passera 24 semaines au sommet des classements aux Etats-Unis.

5. Si le film “Purple rain” a été un succès phénoménal (en tout cas en termes de recettes !), on ne peut pas en dire autant de “Graffiti Bridge”, son second essai cinématographique de Prince. Descendu par la critique et boudé par le plublic, il avait écopé de cinq nominations aux Razzie Awards, le contraire des oscars : pire film, pire acteur, pire réalisateur, pire scénario et pire “nouvelle étoile”.

6. Malgré sa petite taille, 1m 56, Prince était un bon joueur de basket, paraît-il. Il a même foulé les parquets avec une des meilleures équipes scolaires du Minnesota.

7. Bourreau de travail, toujours à l’affût de la mélodie à ne pas oublier, Prince ne renonçait devant rien pour assouvir sa soif de musique. En 1987, en tournée au Royaume-Uni, il demande un piano à queue. Mais l’escalier de son hôtel est trop étroit pour le monter dans sa chambre (disons plutôt sa suite !). Qu’importe, il loua une grue pour le faire rentrer par la fenêtre.

8. A ses débuts, Prince a souvent été comparé à Jimi Hendrix. Une comparaison qu’il a balayée d’un revers de la main lors d’une interview accordée au magazine musical Rolling Stone, affirmant qu’elle n’était due qu’à sa couleur de peau. A voir sa performance lors du concert du Rock and Roll Hall of Fame en 2004, on serait surtout tenté de ne pas le croire…

9. C’est indéniable, Prince aimait l’argent. Certains de ces concerts, notamment les after, coûtaient bonbon. Mais l’artiste savait aussi se montrer généreux. Lors d’un concert donné au Shepherds Bush, à Londres, les billets d’entrée n’étaient qu’à 10£. Pour un concert de 34 titres, ça faisait 29 p. la chanson. Pas vraiment beaucoup plus cher que sur iTunes.

10. Lorsqu’en juillet 2007, Prince a offert gratuitement son album “Planet Earth” aux lecteurs de certains journaux, “Het Nieuwsblad” en Belgique, certains y ont vu un suicide commercial. Erreur ! Ces titres gracieusement donnés lui ont permis de remplir 21 dates de concert à Londres. Dont acte.

11. Quel est l’ustensile le moins utile pour Prince ? Très certainement le rétroviseur. L’artiste ne regardait jamais derrière lui comme il l’a confié dans un entretien accordé au magazine Rolling Stone. A la question de savoir s’il réécoutait parfois ses propres albums, il a répondu “Je fais une déclaration (comprenez un disque, NDLR), et je passe tout de suite à autre chose”.

12. Saviez-vous que le titre “Bad” de Michael Jackson devait à l’origine être un duo entre le roi de la pop et le Kid de Minneapolis ? Curieusement, ce dernier a refusé de se prêter à l’exercice en raison, dit-on, des paroles de la chanson. Celle-ci commence par “Your butt is mine” signifiant “Ton cul est à moi”. Il était inconcevable pour Prince que quelqu’un puisse lui dire ces mots… Le duo est tombé aux oubliettes.

13. Aaah, l’amour. Que ne ferait-on pas par amour ? En dehors de ses propres films, la seule contribution de Prince pour une B.O. aura été pour le “Batman” de Tim Burton. Pourquoi ? Parce qu’il avait un faible pour Kim Basinger. Le Kid et la blonde “Basic Instinct” ont été en couple pendant près d’un an.

14. Dans la famille Prince, on fait de la musique. Il y a Prince Rogers Nelson, évidemment. Mais aussi sa sœur cadette Tyka Nelson qui a signé deux albums. Quant à sa demi-sœur Lorna Nelson, elle a eu le toupet de poursuivre en justice son génial frangin affirmant qu’elle était l’auteur des paroles du titre “U got the look”, single extrait du fabuleux double album “Sign O’The Times”. Et devinez quoi ? Elle n’a pas eu gain de cause.

15. Saviez-vous que Prince a joué de la guitare et bien d’autres instruments sur “Like a prayer”, un des grands succès de Madonna ? Le problème, c’est que la plupart de ses contributions sur ce titre ont été écartées au mixage final. Des regrets ? Affirmatif !