Jimi Hendrix: un héritage contesté

P.L.
Jimi Hendrix: un héritage contesté
©PIRARD

Le fils de Jimi Hendrix, au chômage et ruiné, rêve de devenir une femme

STOCKHOLM Certaines histoires vraies ressemblent à de mauvais romans de gare avec leurs successions invraisemblables de malheurs. Comme celle de James Henrik Daniel Sundquist Hendrix, relatée dans le Daily Mail ce vendredi. Cet homme de 32 ans vit dans un petit appartement à vingt minutes du centre de Stockholm. Au chômage, sans un sou sur son compte en banque, il broie des idées noires à longueur de journée, ne recevant les visites que de sa maman, Eva.

Un cas tristement banal, apparemment. Et pourtant, son histoire est tout sauf ordinaire. En juillet 1967, Eva tombe amoureuse d'un musicien excentrique assis en face d'elle dans le tram. Ils se sourient, s'aiment, passent l'été ensemble. Le chanteur en question, c'est Jimi Hendrix. A chaque fois que ses concerts le ramènent en Suède, il retrouve Eva. `Il m'envoyait son programme à l'avance, explique-t-elle au Daily Mail. Je vivais chez mes parents, qui désapprouvaient cette relation. Alors, nous nous retrouvions à l'hôtel.´ Le 5 octobre 1969, elle lui donne un fils: James. Qu'il ne verra jamais. Le 18 septembre 1970, il meurt d'une overdose à Londres. Eva lance une action en justice et en 1975, la Haute court de Suède reconnaît la paternité de Jimi Hendrix.

390 millions d'€

Le père de Jimi ne l'entend pas de cette oreille. Le jugement suédois n'ayant pas force légale aux USA, il refuse de lui céder le moindre dollar d'une fortune estimée à 390 millions d'€. A sa mort, c'est la demi-soeur de Jimi qui hérite de tout. Une décision contestée par James et un autre enfant illégitime. L'affaire suit toujours son cours devant les tribunaux.

Dans son flat rempli de memorabilias de son papa, James vit très mal l'attente. Rejeté par sa famille (excepté sa maman) et ses amis d'école (qui le traitaient de bâtard), il s'est progressivement isolé du monde pour vivre reclus chez lui. Mal dans sa peau, il s'est découvert une autre identité. Désormais, James porte des robes, prend des pilules d'oestrogène et se fait appeler Nicole. Au grand dam de sa maman: `C'est très dur à accepter pour une mère, mais je commence à mieux le comprendre. James prétend qu'il s'est toujours senti femme dans un corps d'homme, même s'il ne l'a vraiment compris que voici quelques années. Il a été voir un docteur et il prend désormais des hormones pour l'aider à se transformer. Je pense qu'il envisage de subir une opération pour changer complètement de sexe.´

© La Dernière Heure 2002

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be