Jamiroquai va fêter ses 20 ans au Palais 12

I. M.

Le groupe emmené par Jay Kayva être l’un des premiers à se produiredans la nouvelle salle du plateau du Heysel

BRUXELLES Avec ses camarades de Jamiroquai, Jay Kay fête, cette année, les 20 ans d’un groupe dont le succès ne s’est jamais démenti. Et c’est, notamment, à Bruxelles que la fête va avoir lieu puisque le natif de Stretford va y poser ses bagages, le 10 juillet, le temps d’un concert haut en couleur au Palais 12, la toute nouvelle salle de concerts sise sur le plateau du Heysel, qui ouvrira ses portes en juin.

Pour y présenter quoi ? On l’espère, quelques morceaux d’un nouvel album qu’on nous promet depuis un petit bout de temps et que les fans attendent avec beaucoup d’impatience. Mais même sans ça, il y aura largement de quoi passer un bon moment, le répertoire de l’artiste et de son groupe n’ayant cessé de s’élargir au fil du temps, les tubes succédant aux tubes.

Ce n’était pourtant pas gagné, pour Jay Kay qui, au début des années 90, son improbable bonnet vissé sur la tête, auditionne pour rejoindre The Brand New Heavies, LE groupe dont on parle alors. Le temps est à l’acid jazz et c’est dans cette brèche que le chanteur entend s’engouffrer. Pas de chance pour lui, il est recalé, sa voix un peu trop haut perchée ne semblant pas avoir tapé dans l’oreille des décideurs.

Les pontes de Sony, par contre, flairent le bon filon et le signent pour huit albums, dès 1992. Énorme. Les deux premiers disques, Emergency on planet earth et The return of the space cowboy, sont des cartons absolus. Le succès sera au rendez-vous à chaque fois, mais Jay Kay se lasse, peu à peu, d’un système dont il s’estime trop dépendant. “Il est temps de penser à autre chose. Je désire faire ma vie… Je veux la paix, la tranquillité et rencontrer une fille charmante puis avoir plein d’enfants”, déclare-t-il en 2006, au terme d’une bataille juridique qui l’oppose à son ancienne maison de disques.

Depuis, on n’eut droit qu’à un seul album, en 2010 : Rock Dust Light Star, qui avait emmené le groupe sur les routes pour une tournée. Endeuillée, d’ailleurs, par la disparition d’un technicien français.

En décembre 2012, tandis que les premières dates anniversaires étaient annoncées, Jay Kay faisait savoir à ses fans qu’une nouvelle galette allait entrer en production. C’est celle-là qu’on espère déguster lors du concert bruxellois, début juillet !

© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be