Michael Bublé, crooner moderne

Avec un concert 2.0 reparti sur deux scènes, Bublé a fait le doublé: showman et gentleman crooner

Pierre-Yves Paque
Michael Bublé, crooner moderne
©REPORTERS

Ce n'est pas anodin si on le surnomme le nouveau Frank Sinatra. Le chanteur canadien ayant littéralement envouté le sportpaleis d'Anvers ce samedi soir. En à peine dix ans, 40 millions de disques vendus et du haut de ses 36 ans, Michael Bublé a déjà huit albums (To be loved est le dernier) a son actif. Un ado de la chanson mais un adulte du micro qui en fait le crooner le plus populaire de sa génération. Dès le levé de rideau sur Fever, Michael Bublé a enflammé la foule. Au sens propre -lances flammes sur scène- comme au figuré. Dans un décor aux effets visuels digne d'un James Bond, le crooner -en smoking et noeud pap- enchaine ses morceaux les plus connus (de Haven't met You yet à That's All en passant par Everything) et de surprenantes reprises comme Get Lucky des Daft Punk dans une ambiance très discothèque ou encore All You Need is Love des Beatles au milieu d'une pluie de confettis en forme de coeur rouge et blanc. 

 
Un véritable showman. Qui sait soigner sa mise en scène dans les moindres détails. Et pas seulement ses écrans géants visuellement high tech mais surtout sa double scène: l'une qu'il partage avec son orchestre, l'autre -en pleine fosse- avec les Naturally 7 qui avaient fait sa première partie de concert. Entre une séance de dédicace improvisée en plein concert, un bain de foule et un final -après 2h de show- terminé sur A song for you a capella, le public paraissait scotché à ses lèvres. Et ce dernier, déchaîné sur ses reprises ou esquissant des slows sur son répertoire romantique le lui aura bien rendu. Fraichement papa, Michael Bublé n'aura pas manqué non plus de rappeler son bonheur. "Désolé de vous avoir fait pleurer" feintera celui qui semble adorer chatter et rigoler avec son public. 
 
Bref, Michael Bublé voulait faire de son show une sorte de "date" (rendez-vous romantique) avec son public belge. Arme de séduction massive sur scène, le crooner moderne aura tenu ses promesses.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be