Renaud: "J’ai envie de tout sauf mourir"

Toujours debout, Renaud est de retour après 10 ans d’absence avec son 16e album sobrement intitulé Renaud by Renaud.

Pierre-Yves Paque
Renaud: "J’ai envie de tout sauf mourir"

Toujours debout , Renaud est de retour après 10 ans d’absence avec son 16e album sobrement intitulé Renaud by Renaud.

"Je préférerais revenir dans un pays en paix, serein, libre démocratiquement et ne pas avoir à venir protester et pleurer sur ces victimes de la barbarie islamiste , nous confiait le chanteur et chroniqueur de Charlie Hebdo lors de son passage à Bruxelles avec I Muvrini , juste après les attentats et son recueillement à la place de la Bourse. Je ne mets pas l’islam dans le même sac que ces enfoirés de djihadistes ou salafistes qui posent des bombes ou tirent à la kalachnikov sur des enfants et vieillards, mais je préférerais vivre dans un monde plus calme."

Vous avez un lien fort avec la Belgique, ce nouvel album a même été enregistré à l’ICP de Bruxelles. Cette ville vous a-t-elle reboosté ?

"Oh oui ! Je connais votre pays depuis bien avant d’être chanteur. En 72, j’ai rencontré une famille belge sur l’île grecque de Patmos, un village de pêcheurs devenu le paradis des night-clubs. Ce sont les premiers à m’avoir emmené en Belgique, j’adore les gens tellement ils sont gentils et plus fraternels qu’en France. Bizarrement, j’ai connu plus de succès et attirais plus de monde à Bruxelles, Charleroi et Mons qu’à Paris, Marseille ou Toulouse. Ce sont des gamins touchés par des chansons un peu gamines."

La Belgique vous aurait-elle aussi sortie de vos démons ?

"Mon dernier séjour passé chez vous en clinique, durant environ 15 jours avec un personnel hospitalier qui mériterait un prix Nobel de la paix, m’a remis sur pied. Ils m’ont fait arrêter de boire. Un addictologue a vu que j’avais mon taux de potassium dans les choux et que je risquais du jour au lendemain un malaise cardiaque… Et moi, j’ai envie de tout sauf de mourir. J’ai arrêté, j’ai été mis sous perfusion de potassium et au bout de 4 jours, j’étais reparti. J’en ai profité pour faire un check-up complet de la tête aux pieds, poumons y compris, vu que je fume beaucoup. Tout est intact, j’ai un cœur de jeune homme comme m’a dit le cardiologue (sourires) . Ils m’ont sauvé la vie !"

Vous êtes alors retourné en studio. Aviez-vous peur de ne pas retrouver votre voix ?

"Oui, car je l’avais perdue. Je chantais comme un goret sur l’album Molly Malone - Balade Irlandaise. Je vais le rechanter d’ici peu d’ailleurs car j’étais en train de gâcher ma vie depuis presque 20 ans et il était temps que je me remette à l’écriture tout en continuant à carburer avec force et alcool. C’est Grand Corps Malade qui est venu me rechercher dans mon Lubéron où je survivais depuis 4 ans avec mon litre de pastis par jour et quelques bières et je me suis rendu compte que c’était facile d’écrire, ça venait tout seul. Il suffisait de mettre des mots simples qui touchent le cœur. En 15 jours, j’ai écrit 12 chansons, entre inédites, brouillonnes, rejetées ou oubliées comme La vie est moche et c’est trop court . J’ai retrouvé ma voix et j’ai réussi à chanter."

En écoutant l’album, on a l’impression que vous réglez vos comptes avec vous-même et qu’il y a beaucoup de regrets…

"C’est vrai. Il n’y a pas beaucoup de chansons de colère contre les autres à part Hyper cacher contre les terroristes. Ce sont des chansons tristes et désespérées comme ce témoignage dans Dylan , de tous ces gamins tués en mobylette ou moto et qui affichaient mes posters dans leur chambre. Maintenant que je ne bois plus, je serai peut-être plus enfermé sur moi-même, même si je ne pourrais pas être plus enfermé que ce que je l’ai été durant ces dix ans que j’ai passé à boire. Aujourd’hui, je suis à l’eau et au coca zéro. Je ne compte plus les jours mais les mois qui me séparent de l’alcool et de l’enfer. Je sais qu’une certaine presse m’a traité d’ivrogne et que j’avais replongé mais ils peuvent s’accrocher, je ne replongerai jamais ! Pour des raisons de santé d’abord, puis de mental."


"Mon fils refusait de m’appeler papa"

"Ce n’est pas une mafia mais un clan",  sourit le chanteur de 63 ans. Avec Renaud, la musique est souvent une histoire de famille, on ne compte plus les chansons consacrées à ses enfants (3 sur son nouvel album). Si son beau-fils, Renan Luce, en a composé quelques mélodies, Malone se retrouve au coeur de deux titres ( Ta batterie  à l’initiative de Grand Corps Malade dont il adore la poésie de son slam et le touchant  Petit Bonhomme ) et sa petite fille sur celui tout simplement intitulé,  Héloïse "Ma fille Lolita a cru bon de me faire grand-père , plaisante le phénix.  C’est une renaissance pour moi, je retrouve mon enfance que j’ai un peu ratée auprès de mon fils Malone, car je n’étais pas beau à voir ni à écouter... De toute façon, je ne parlais pas alors il me rejetait un petit peu et il allait dans les jupons de sa mère. Il refusait de m’embrasser ou de m’appeler papa. Il m’appelait Renaud car j’étais un étranger pour lui. Il n’y avait aucun mouvement tactile ni de tendresse."

Aujourd’hui âge de 10 ans et avec un papa toujours debout, Malone lui pardonne.  "Il m’a retrouvé tel que j’aurais toujours dû être: en forme, en pleine santé, sain de corps et d’esprit. Maintenant, il m’appelle papa, me tient par la main dans la rue et me bat dans nos parties de Scrabble sur nos telephones portables!"

Son fils et sa petite fille lui permettent de retrouver son âme d’enfant. D’où un projet cinématographique qui se profile à l’horizon pour l’inoubliable acteur de  Wanted  et  Germinal "Buveur devant l’éternel à l’époque, une période où j’avais arrêté de boire, je n’avais pas tenu deux jours aux côtés de Johnny, Depardieu et Harvey Keitel , se souvient-il.  Pour  Germinal , j’avais péniblement tiré mon épingle du jeu mais là je vais tourner un film avec deux mecs que j’admire, Gustave Kerven et Benoit Délépine."  Les cinéastes de  Louise   -Michel   Mammuth, Le grand Soir  ou  Saint-Amour  (actuellement en salles) sont en effet " en train de peaufiner un scénario pour moi  se réjouit, la lueur d’excitation à l’oeil, Renaud.  C’est du boulot, mais je trouverai bien quelques semaines pour tourner avec eux!"

Renaud by Renaud (Warner) sort ce vendredi et Renaud sera en concert - il annonce 3h de show avec des projections en hologramme, dont ses ailes de Phénix - à Forest National les 8 et 9 novembre (c-live.be) et aux Francofolies de Spa cet été.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be