Le Graspop littéralement pris d'assaut !

Après deux reports consécutifs, le festival de metal a rassemblé la toute grande foule pour sa 25e édition....

Frédéric de Bioley
Le Graspop littéralement pris d'assaut !
©Paul Collin

Voilà trois ans qu'ils attendaient cela. Après deux reports consécutifs causés par la pandémie, le Graspop Metal Meeting a enfin pu célébrer son 25e anniversaire. Et de quelle manière!

Déclinée sur 4 jours, cette version XXL du plus grand festival de metal en Belgique a attiré la toute grande foule dès jeudi. De mémoire de festivaliers, on n'a jamais vu autant de monde sur la plaine anversoise aux premières heures dès le premier jour. Certes, la venue d'Iron Maiden n'a pas été totalement étrangère à cet état de fait, mais, visiblement, les festivaliers s'impatientaient de retrouver leur festival préféré après trois années d'abstinence. La dernière édition s'est effectivement tenue en juin 2019.

Chaude ambiance au Graspop, le plus grand festival de metal en Belgique

Pour lancer cette saison estivale des grands festivals, les organisateurs ont d'ailleurs mis les petits plats dans les grands pour cette 25e édition malgré les nombreux doutes liés à l'évolution de la pandémie. Et les festivaliers ont répondu présent puisqu'ils étaient plus de 55.000 à rallier la Campine avec l'envie de ne pas rater une miette des festivités. Comme s'ils ne savaient pas de quoi serait fait leur lendemain.

Même à quelques centaines de mètres du site, il aura fallu parfois patienter plus d'une heure pour gagner le site anversois complètement submergé par les embouteillages dans ses alentours. "Voilà trois ans que j'attends ce moment", nous a déclaré Julien de Verviers. "A chaque fois, j'ai cru que c'était la bonne avant de déchanter lorsqu'on annonçait l'annulation. Cette fois, j'ai tout prévu et je suis arrivé la veille afin d'installer ma tente pour ne rien rater."

L'impatience s'est effectivement mêlée à l'excitation dès les premiers riffs dispensés par nos compatriotes de The Curse Of Millhaven dans le chapiteau Metal Dome dès jeudi midi.

Ce sont ensuite les finlandais de Battle Beast qui ont lancé les hostilités sur la scène principale sous un soleil de plomb. Le public leur a réservé un accueil chaleureux même si le groupe s'est appuyé sur certaines bandes sonores pour interpréter les titres de son dernier album sans que quiconque n'y trouve malice... Comprenne qui pourra...

Le Graspop en ébulition: toutes les photos des concerts du 16 juin 2022

La configuration du site a été repensée pour l'occasion; offrant plus d'espace aux festivaliers devant les deux scènes principales qui ont été érigées l'une à côté de l'autre comme d'acoutumée.

Trois autres tentes ont accueillis les autres concerts; permettant ainsi aux fans d'opérer un choix parfois draconien pour assister aux différentes prestations scéniques. Ils sont venus nombreux, vêtus de leurs tee-shirts noirs à l'effigie de leurs artistes préférés. Ils ont pu se balader d'une scène à l'autre pour se partager d'une scène à l'autre pour écouter leur musique préférée.

Fort heureusement, ils ont aussi pu trouver quelques minutes de répit dans le fair festival situé juste à l'entrée du site où food trucks, échopes de merchandising et metal market ont finalement fait bon ménage pour proposer gadgets, tatouages et piercings à celles et ceux qui ont souhaité marqué leur retour au Graspop de manière indélébile.

Car l'envie des festivaliers était, avant tout, de se retrouver pour communier autour d'un seul et même but: leur musique. Et ce n'est certainement pas un hasard si leur visage arborait un large sourire. Juste pour apprécier le moment présent. Que c'est bon de se retrouver après autant de temps...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be