Les dessous du bad buzz qui frappe Metallica

Retour de manivelle pour le groupe de metal. Le nouveau public que lui a amené Stranger Things demande à présent son interdiction.

Les dessous du bad buzz qui frappe Metallica
©AFP
Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas pour Metallica. Il y a une dizaine de jours, le groupe fondé en 1981 par James Hetfield et Lars Ulrich se voyait gratifié d’un record : celui du plus grand nombre de tickets de concert vendus en quarante ans par une formation metal. Près de 20 millions....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité