Le Rassemblement national à propos d’Indochine : “Quand on est artiste, on ne fait pas de la politique”

Jordan Bardella, le président du parti condamne fermement la décision du groupe de ne pas se produire à Perpignan, municipalité dirigée par son parti.

<p>Jordan Bardella, élu à la tête du Rassemblement national, le 5 novembre 2022 à Paris</p>
À la tête du Rassemblement national, Jordan Bardella qualifie Indochine de sectaire et d'irrespectueux envers le public du groupe. ©AFP
Le ton monte en France après l’annonce d’Indochine qui ne souhaite pas se produire à Perpignan, municipalité dirigée par le Rassemblement national. En cause : la décision des organisateurs des Déferlantes Sud de France, festival dans lequel le groupe doit jouer cet été. Face au succès de l’événement,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité